Le ministère indonésien des Transports a rouvert les vols avec le 737 MAX après la fin des enquêtes sur l'avion et les améliorations apportées aux systèmes de l'appareil, a précisé mardi le directeur général de l'aviation indonésienne Novie Riyanto.

En octobre 2018, le crash d'un 737 MAX de Lion Air avait causé la mort des 189 personnes à bord. Près de cinq mois plus tard, en mars, le même type d'avion d'Ethiopian Airlines s'était également écrasé, faisant 157 victimes.

Après ces accidents, le 737 MAX a été cloué au sol dans le monde entier mais il est à nouveau autorisé à voler dans de nombreuses régions, notamment aux États-Unis et en Europe.

D'après les enquêtes, les accidents ont été causés par un système de sécurité défaillant. Boeing a élaboré une solution via une mise à jour du logiciel.

Le ministère indonésien des Transports a rouvert les vols avec le 737 MAX après la fin des enquêtes sur l'avion et les améliorations apportées aux systèmes de l'appareil, a précisé mardi le directeur général de l'aviation indonésienne Novie Riyanto. En octobre 2018, le crash d'un 737 MAX de Lion Air avait causé la mort des 189 personnes à bord. Près de cinq mois plus tard, en mars, le même type d'avion d'Ethiopian Airlines s'était également écrasé, faisant 157 victimes. Après ces accidents, le 737 MAX a été cloué au sol dans le monde entier mais il est à nouveau autorisé à voler dans de nombreuses régions, notamment aux États-Unis et en Europe. D'après les enquêtes, les accidents ont été causés par un système de sécurité défaillant. Boeing a élaboré une solution via une mise à jour du logiciel.