Sur les 133 start-up technologiques qui ont postulé cette année pour rejoindre l'incubateur, 48 sont dirigées par une femme. On retrouve la même proportion (environ une sur trois) dans les start-up sélectionnées suite aux séances de pitch organisées la semaine dern...

Sur les 133 start-up technologiques qui ont postulé cette année pour rejoindre l'incubateur, 48 sont dirigées par une femme. On retrouve la même proportion (environ une sur trois) dans les start-up sélectionnées suite aux séances de pitch organisées la semaine dernière. "Quand nous avons commencé nos activités en 2016, une start-up sur cinq était dirigée par une femme. Chaque année, les chiffres progressent d'environ 10%", se réjouit Mieke Daniels, directrice de Start it @KBC. L'initiative Women in Tech part d'un constat simple: le monde de la tech et des start-up est dominé par les hommes. Organisé en collaboration avec Vlaio, l'agence flamande pour l'innovation et l'entrepreneuriat, le programme propose aux femmes entrepreneuses une série de huit modules de coaching et de formation visant à leur donner les clés pour percer dans un univers aux codes très masculins. "Au-delà des modules de formation, nous voulons aussi créer une communauté qui peut se rencontrer et s'entraider", explique Mieke Daniels. La directrice est satisfaite des résultats mais estime qu'il y a encore du boulot pour améliorer la diversité et l'inclusion de tous les profils représentatifs de la société. Le programme sera reconduit en 2022.