Les représentants du personnel ont été informés du projet de fermeture ce mercredi, au cours d'un conseil d'entreprise.

Depuis 2015, l'Hôtel Métropole, qui se présente "comme l'un des derniers grands hôtels bruxellois encore indépendant, détenu par des actionnaires familiaux" et comme "le seul hôtel 5 étoiles de Bruxelles à ne pas appartenir à une chaine internationale d'hôtels", a accumulé les déboires et cinq années de pertes nettes consécutives. Après les attentats de Paris (2015) et de Bruxelles (2016), ce sont les travaux du piétonnier qui ont nui à ses activités.

"L'année 2020 devait s'annoncer plus fructueuse avec la clôture des travaux liés au piétonnier mais cet espoir de redressement s'est effondré ces mois de mars et avril par suite de la pandémie du coronavirus et des mesures requises pour la gestion de celle-ci", déplore la direction dans un communiqué.

Face à "l'absence totale" d'activités hôtelières et à la contraction de loyers commerciaux issus de son activité immobilière, l'hôtel dit ne pas avoir d'autre choix que de fermer ses portes. "Après des années de pertes, les réserves sont aujourd'hui épuisées et ne permettent pas d'affronter une période de déconfinement totalement incertaine", ajoute la SA Hôtel Métropole.

La direction de l'hôtel entend dès à présent consulter son personnel "pour définir ensemble les solutions ou mesures qui pourraient être apportées ou prises". Elle dit comprendre l'émoi suscité et assure qu'elle "mettra tout en oeuvre pour apporter l'écoute et le soutien nécessaires au personnel pendant toute la durée de la procédure."

Les origines du célèbre hôtel de la place De Brouckère remontent à 1895.

Les représentants du personnel ont été informés du projet de fermeture ce mercredi, au cours d'un conseil d'entreprise. Depuis 2015, l'Hôtel Métropole, qui se présente "comme l'un des derniers grands hôtels bruxellois encore indépendant, détenu par des actionnaires familiaux" et comme "le seul hôtel 5 étoiles de Bruxelles à ne pas appartenir à une chaine internationale d'hôtels", a accumulé les déboires et cinq années de pertes nettes consécutives. Après les attentats de Paris (2015) et de Bruxelles (2016), ce sont les travaux du piétonnier qui ont nui à ses activités. "L'année 2020 devait s'annoncer plus fructueuse avec la clôture des travaux liés au piétonnier mais cet espoir de redressement s'est effondré ces mois de mars et avril par suite de la pandémie du coronavirus et des mesures requises pour la gestion de celle-ci", déplore la direction dans un communiqué. Face à "l'absence totale" d'activités hôtelières et à la contraction de loyers commerciaux issus de son activité immobilière, l'hôtel dit ne pas avoir d'autre choix que de fermer ses portes. "Après des années de pertes, les réserves sont aujourd'hui épuisées et ne permettent pas d'affronter une période de déconfinement totalement incertaine", ajoute la SA Hôtel Métropole. La direction de l'hôtel entend dès à présent consulter son personnel "pour définir ensemble les solutions ou mesures qui pourraient être apportées ou prises". Elle dit comprendre l'émoi suscité et assure qu'elle "mettra tout en oeuvre pour apporter l'écoute et le soutien nécessaires au personnel pendant toute la durée de la procédure." Les origines du célèbre hôtel de la place De Brouckère remontent à 1895.