La société biotechnologique Celyad prend de plus en plus des couleurs américaines. L'entreprise, déjà cotée à Wall Street, vient en effet d'annoncer, coup sur coup, l'arrivée de Margo Roberts (ex-Kite Pharma) au conseil d'administration et au comité scientifique, ainsi que la nomination de Filippo Petti (Wells Fargo Securities) au poste de CFO. Il relaye Patrick Jeanmart, présent chez Celyad depuis 10 ans et qui restera comme conseiller jusqu'à la fin de l'année afin d'assurer " une transition harmonieuse et efficace ".
...

La société biotechnologique Celyad prend de plus en plus des couleurs américaines. L'entreprise, déjà cotée à Wall Street, vient en effet d'annoncer, coup sur coup, l'arrivée de Margo Roberts (ex-Kite Pharma) au conseil d'administration et au comité scientifique, ainsi que la nomination de Filippo Petti (Wells Fargo Securities) au poste de CFO. Il relaye Patrick Jeanmart, présent chez Celyad depuis 10 ans et qui restera comme conseiller jusqu'à la fin de l'année afin d'assurer " une transition harmonieuse et efficace ". " Oui, on peut parler d'américanisation mais seulement pour une partie de Celyad, concède Christian Homsy, CEO et cofondateur. Notre première commercialisation se fera probablement aux Etats-Unis et cela impliquera sans doute d'y installer une unité de production. Mais nous n'oublions pas nos racines : notre siège social et notre département de recherche et développement restent à Mont-Saint-Guibert. " L'entreprise emploie une centaine de personnes, essentiellement en Brabant wallon. Celyad a abandonné cette année ses projets en cardiologie pour se concentrer sur la cancérologie. L'entreprise est spécialisée dans les thérapies cellulaires, appelées CAR-T. Elles consistent à modifier des lymphocytes afin qu'ils détruisent les cellules cancéreuses et qu'ils adaptent la réponse immunitaire, prévenant ainsi les récidives. Le candidat médicament est en phase 1 des études cliniques. Des résultats, que l'on dit " très prometteurs ", seront annoncés en novembre et en décembre lors de congrès aux Etats-Unis. Sur cette base, l'entreprise espère pouvoir entrer dans les projets thérapeutiques innovants pour lesquels on peut accélérer les études. " Nous arriverions alors aux études d'enregistrement aux Etats-Unis l'an prochain ", ajoute Christian Homsy. Celyad a levé 47 millions de dollars au printemps dernier. Sa trésorerie permet donc de voir venir. Son CEO n'exclut toutefois pas une nouvelle levée de fonds dans la foulée de la publication des résultats cliniques. " Cela dépendra évidemment de ces résultats, dit-il, mais nous sommes prêts à le faire en fin d'année ou au début de l'année prochai- ne. " Dans ce contexte, Christian Homsy compte sur l'apport de ses nouvelles recrues américaines. " Il nous fallait quelqu'un à la fois capable d'expliquer nos thérapies en oncologie et de dialoguer avec les investisseurs à Wall Street, dit-il. Filippo Petti peut porter cette double casquette et c'est essentiel pour nous. " Quant à Margo Roberts, c'est une spécialiste des thérapies CAR-T, qu'elle a développées en tant que chief scientific officer chez Kite Pharma. Cette société a été rachetée l'an dernier par Gilead pour 11,9 milliards de dollars. " Margo Roberts avait sûrement 50 propositions devant elle et elle n'a pas hésité quand nous l'avons approchée, confie Christian Homsy. Cela atteste de la confiance qu'elle a en Celyad. "