En l'état, la mesure devait arriver à échéance en fin d'année. Elle est désormais prolongée à durée indéterminée.

Il s'agit d'une exonération totale du taux de base des cotisations patronales pour le premier engagement d'un employeur. Cette exonération vaut à vie, pour tout premier embauché, et ce depuis 2016.

La mesure sera évaluée par le Comité de gestion de l'ONSS au premier trimestre 2021, en vue d'éventuelles adaptations si cela est nécessaire. Il s'agit d'un des éléments très populaires du "tax shift" du gouvernement Michel.

Au premier trimestre de cette année, 50.361 employeurs en ont encore fait usage, principalement en Flandre (53%), communique le cabinet Clarinval.

En l'état, la mesure devait arriver à échéance en fin d'année. Elle est désormais prolongée à durée indéterminée. Il s'agit d'une exonération totale du taux de base des cotisations patronales pour le premier engagement d'un employeur. Cette exonération vaut à vie, pour tout premier embauché, et ce depuis 2016. La mesure sera évaluée par le Comité de gestion de l'ONSS au premier trimestre 2021, en vue d'éventuelles adaptations si cela est nécessaire. Il s'agit d'un des éléments très populaires du "tax shift" du gouvernement Michel. Au premier trimestre de cette année, 50.361 employeurs en ont encore fait usage, principalement en Flandre (53%), communique le cabinet Clarinval.