Trente-six pour cent des entrepreneurs recherchent des informations sur internet à propos de leurs candidats. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'Office wallon de la formation professionnelle et de l'emploi (Forem) auprès d'entreprises et de jeunes demandeurs d'emploi. L'étude a aussi conclu que sept entreprises sur dix pourraient rejeter une candidature sur base de l'e-réputaiton.

Le Forem a mené son étude auprès de 20.000 demandeurs d'emploi de moins de 25 ans et analysé plus de 1.000 réponses. L'Office wallon a également interrogé 1.4000 entreprises sur leurs habitudes de recrutement. L'enquête a permis de poser un premier constat clair : les jeunes utilisent de plus en plus les réseaux sociaux. Facebook est le réseau le plus utilisé tant par les jeunes (85%) que par les entreprises (80%).

Derrière, LinkedIn rassemble 55% des jeunes et 38% des entreprises. Outre cela, l'enquête souligne également que 36% des entreprises recherchent des informations en ligne sur leurs candidats. Nonante-et-un pour cent d'entre elles se tournent en premier lieu sur les réseaux sociaux avant d'utiliser un moteur de recherche (43%). Sur base de ces recherches, 70% des employeurs pourraient potnetiellement rejeter une candidature.

Du côté des candidats, six sur dix déclarent être conscients que les entreprises cherchent des informations en ligne à leur propos. Pourtant, seulement la moitié des jeunes limitent la diffusion de leurs publications. Afin de les aider, le Forem met en place tout au long de l'année des ateliers à distance et accessibles à tous sur l'e-réputation. Enfin, pour un public moins familier av le numérique, le Forem propose des ateliers SamrtJob dont les informations peuvent être consultées sur le lien suivant : https://agenda.leforem.be.

Trente-six pour cent des entrepreneurs recherchent des informations sur internet à propos de leurs candidats. C'est ce qui ressort d'une étude menée par l'Office wallon de la formation professionnelle et de l'emploi (Forem) auprès d'entreprises et de jeunes demandeurs d'emploi. L'étude a aussi conclu que sept entreprises sur dix pourraient rejeter une candidature sur base de l'e-réputaiton. Le Forem a mené son étude auprès de 20.000 demandeurs d'emploi de moins de 25 ans et analysé plus de 1.000 réponses. L'Office wallon a également interrogé 1.4000 entreprises sur leurs habitudes de recrutement. L'enquête a permis de poser un premier constat clair : les jeunes utilisent de plus en plus les réseaux sociaux. Facebook est le réseau le plus utilisé tant par les jeunes (85%) que par les entreprises (80%). Derrière, LinkedIn rassemble 55% des jeunes et 38% des entreprises. Outre cela, l'enquête souligne également que 36% des entreprises recherchent des informations en ligne sur leurs candidats. Nonante-et-un pour cent d'entre elles se tournent en premier lieu sur les réseaux sociaux avant d'utiliser un moteur de recherche (43%). Sur base de ces recherches, 70% des employeurs pourraient potnetiellement rejeter une candidature. Du côté des candidats, six sur dix déclarent être conscients que les entreprises cherchent des informations en ligne à leur propos. Pourtant, seulement la moitié des jeunes limitent la diffusion de leurs publications. Afin de les aider, le Forem met en place tout au long de l'année des ateliers à distance et accessibles à tous sur l'e-réputation. Enfin, pour un public moins familier av le numérique, le Forem propose des ateliers SamrtJob dont les informations peuvent être consultées sur le lien suivant : https://agenda.leforem.be.