Airbus a en effet livré beaucoup moins de nouveaux avions en début d'année qu'en décembre, ne remettant que 30 appareils commerciaux à des clients, a annoncé mardi le groupe à Toulouse. En décembre, le constructeur avait encore livré 93 avions lors d'un dernier sursaut.

Parallèlement, Airbus a recueilli de nouvelles commandes pour 36 appareils en janvier, mais a également dû accepter 52 annulations.

Pour l'ensemble de l'année 2021, Airbus avait livré 611 appareils, dépassant son propre objectif d'environ 600. Cependant, le niveau de 863 livraisons de l'année record 2019 était hors d'atteinte.

D'habitude, le groupe ne fixe des objectifs annuels précis qu'au moment de la présentation de ses résultats financiers, prévue le 17 février prochain.

Boeing, quant à lui, continue de connaître des problèmes avec son long-courrier 787 Dreamliner. L'avionneur américain a indiqué mardi qu'il n'avait livré que 32 appareils au total en janvier - le chiffre le plus bas depuis trois mois.

La majorité d'entre eux étaient des avions moyen-courriers 737 Max, qui avaient été cloués au sol pendant plus d'un an et demi après deux crashs dévastateurs.

Boeing souffre par ailleurs depuis longtemps de l'impossibilité de remettre des exemplaires de son modèle 787 aux clients en raison de divers défauts de production. Boeing attend toujours le feu vert de la Federal Aviation Administration américaine.

Les charges spéciales dues au modèle - par exemple, pour les paiements compensatoires dus aux retards de livraison aux compagnies aériennes - ont déjà causé à Boeing une perte de 4,2 milliards de dollars au dernier trimestre.

L'entreprise a enregistré des commandes pour 77 avions en janvier, dont 55 pour le 737 Max.

Airbus a en effet livré beaucoup moins de nouveaux avions en début d'année qu'en décembre, ne remettant que 30 appareils commerciaux à des clients, a annoncé mardi le groupe à Toulouse. En décembre, le constructeur avait encore livré 93 avions lors d'un dernier sursaut. Parallèlement, Airbus a recueilli de nouvelles commandes pour 36 appareils en janvier, mais a également dû accepter 52 annulations. Pour l'ensemble de l'année 2021, Airbus avait livré 611 appareils, dépassant son propre objectif d'environ 600. Cependant, le niveau de 863 livraisons de l'année record 2019 était hors d'atteinte. D'habitude, le groupe ne fixe des objectifs annuels précis qu'au moment de la présentation de ses résultats financiers, prévue le 17 février prochain. Boeing, quant à lui, continue de connaître des problèmes avec son long-courrier 787 Dreamliner. L'avionneur américain a indiqué mardi qu'il n'avait livré que 32 appareils au total en janvier - le chiffre le plus bas depuis trois mois. La majorité d'entre eux étaient des avions moyen-courriers 737 Max, qui avaient été cloués au sol pendant plus d'un an et demi après deux crashs dévastateurs. Boeing souffre par ailleurs depuis longtemps de l'impossibilité de remettre des exemplaires de son modèle 787 aux clients en raison de divers défauts de production. Boeing attend toujours le feu vert de la Federal Aviation Administration américaine. Les charges spéciales dues au modèle - par exemple, pour les paiements compensatoires dus aux retards de livraison aux compagnies aériennes - ont déjà causé à Boeing une perte de 4,2 milliards de dollars au dernier trimestre. L'entreprise a enregistré des commandes pour 77 avions en janvier, dont 55 pour le 737 Max.