On note tout de même que 32% des moyennes entreprises et 22% des grandes entreprises ont également mis fin aux embauches tandis que respectivement 21 et 27% d'entre elles limitent leur politique de recrutement. Pour l'avenir, une large majorité des structures sondées (89%) ne remettent pas en question le maintien de leur organisation et seules 13% craignent de peut-être devoir se séparer de membres de son personnel, 3% en étant pratiquement certaines.

Les entreprises voient d'autres changements arriver pour l'après-crise. Elles sont 78% des interrogées à s'attendre à une augmentation du télétravail, mais une sur trois dit s'inquiéter du lien entre collègues dans ces circonstances. Elles sont aussi nombreuses à s'inquiéter des absences pour maladie en raison du stress infligé par la crise.

On note tout de même que 32% des moyennes entreprises et 22% des grandes entreprises ont également mis fin aux embauches tandis que respectivement 21 et 27% d'entre elles limitent leur politique de recrutement. Pour l'avenir, une large majorité des structures sondées (89%) ne remettent pas en question le maintien de leur organisation et seules 13% craignent de peut-être devoir se séparer de membres de son personnel, 3% en étant pratiquement certaines. Les entreprises voient d'autres changements arriver pour l'après-crise. Elles sont 78% des interrogées à s'attendre à une augmentation du télétravail, mais une sur trois dit s'inquiéter du lien entre collègues dans ces circonstances. Elles sont aussi nombreuses à s'inquiéter des absences pour maladie en raison du stress infligé par la crise.