L'ancien homme fort de l'aéroport de Liège avait été privé de liberté jeudi lors d'une opération de police. Un employé d'une société créée lors de la construction des bâtiments pour Alibaba avait également été interpellé lors de cette même opération.

L'arrestation de Luc Partoune intervient dans le cadre de l'instruction ouverte à la suite d'une série d'audits de Deloitte commandée par la nouvelle direction de Nethys, qui avait révélé en février 2021 plusieurs dysfonctionnements graves. Dans le chef de l'ex-CEO de Liege Airport, des infractions potentielles dans son train de vie et ses frais avaient été relevées. Les analystes de chez Deloitte avaient épinglé l'opacité totale sur les marchés publics, une absence de mise en concurrence, des missions de consultance polémiques et coûteuses, des emplois fictifs et, enfin, des notes de frais internes énormes.

Luc Partoune avait été licencié début février 2021 de son poste de directeur général de Liege Airport pour faute grave.

L'ancien homme fort de l'aéroport de Liège avait été privé de liberté jeudi lors d'une opération de police. Un employé d'une société créée lors de la construction des bâtiments pour Alibaba avait également été interpellé lors de cette même opération. L'arrestation de Luc Partoune intervient dans le cadre de l'instruction ouverte à la suite d'une série d'audits de Deloitte commandée par la nouvelle direction de Nethys, qui avait révélé en février 2021 plusieurs dysfonctionnements graves. Dans le chef de l'ex-CEO de Liege Airport, des infractions potentielles dans son train de vie et ses frais avaient été relevées. Les analystes de chez Deloitte avaient épinglé l'opacité totale sur les marchés publics, une absence de mise en concurrence, des missions de consultance polémiques et coûteuses, des emplois fictifs et, enfin, des notes de frais internes énormes. Luc Partoune avait été licencié début février 2021 de son poste de directeur général de Liege Airport pour faute grave.