C'est en janvier 2015, sous l'impulsion d'Alexandre von Maillot, le CEO de Nestlé Belgilux de l'époque, qu'a été lancée l'Alliance for Youth (AFY) belge. la transposition dans notre pays d'une initiative européenne lancée six mois plus tôt par le groupe Nestlé. L'objectif était de créer des centaines d'opportunités de stages et d'emplois pour des jeunes de moins de 30 ans. Il faut dire qu'à l'époque, les chiffres du chômage des jeunes étaient catastrophiques : 26,3 % en Belgique en 2014, selon le SPF Economie. Trois ans et demi plus tard, le contexte a changé. Sous l'effet de la croissance et d'une reprise économique certaine, le marché de l'emploi s'est tendu et certains profils sont clairement en pénurie. Le chômage des jeunes s'est, lui, considérablement contracté (à 17,7 %), ce qui est évidemment encore beaucoup trop si on le compare au taux de chômage national (6,7 %). La tâche n'est donc pas terminée, loin s'en faut. Il n'empêche, en trois ans et demi, l'AFY aura offert 9.943 jobs à des jeunes de moins de 30 ans ainsi que 2.451 stages. Pas mal quand on sait qu'elle ne comporte que huit entreprises. A savoir en 2018 : Sodexo, Nestlé, Axa, G4S, Adecco, IBM, Nielsen et Solvay.
...