Le groupe fondé par l'excentrique multimilliardaire Jack Ma, déjà coté à Wall Street depuis 2014, devrait pouvoir lever près de 10 milliards d'euros via cette introduction en Bourse lancée le 15 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre à Hong Kong depuis 2010. Vendu au prix unitaire de 176 dollars hongkongais (HKD), le titre s'inscrivait à 187 dollars dès le début de la cotation, soit une hausse de 6,25%. Alibaba avait prévu d'entrer sur la place asiatique l'été dernier mais avait remis son projet à plus tard en raison de la guerre commerciale sino-américaine et de la crise politique à Hong Kong. Malgré l'accroissement des violences, Alibaba n'a pas voulu différer l'opération, qu'il a présentée comme un signe de confiance envers la grande place financière du sud de la Chine.

Le groupe fondé par l'excentrique multimilliardaire Jack Ma, déjà coté à Wall Street depuis 2014, devrait pouvoir lever près de 10 milliards d'euros via cette introduction en Bourse lancée le 15 novembre. Il s'agit de la plus grosse opération du genre à Hong Kong depuis 2010. Vendu au prix unitaire de 176 dollars hongkongais (HKD), le titre s'inscrivait à 187 dollars dès le début de la cotation, soit une hausse de 6,25%. Alibaba avait prévu d'entrer sur la place asiatique l'été dernier mais avait remis son projet à plus tard en raison de la guerre commerciale sino-américaine et de la crise politique à Hong Kong. Malgré l'accroissement des violences, Alibaba n'a pas voulu différer l'opération, qu'il a présentée comme un signe de confiance envers la grande place financière du sud de la Chine.