Les propriétaires de smartphones de la marque chinoise Huawei doivent se poser pas mal de questions en ce moment... Et comme on sait que Huawei est le deuxième plus grand fabricant de smartphones au monde après Samsung, cela fait un paquet de personnes concernées et inquiètes. Il faut dire que dans la guerre commerciale, qui fait rage en ce moment, entre les Etats-Unis et la Chine, Donald Trump a une bête noire en particulier. Et cette bête noire, c'est la société Huawei que le gouvernement américain soupçonne d'espionnage au profit de Pékin.

Le groupe Huawei figure d'ailleurs dans une liste d'entreprises suspectes avec lesquelles une entreprise américaine peut commercer uniquement si elle a le feu vert de l'administration américaine. Le résultat de cette interdiction ne s'est donc pas fait attendre : cette semaine, Google a annoncé qu'il allait suspendre ses relations avec le Chinois Huawei.

Cela veut dire quoi ? Simplement, que les smartphones Huawei ne pourront plus utiliser que la version "open source" d'Android qui appartient à Google. Autrement dit, les possesseurs de smartphones Huawei n'auront plus accès aux nouvelles versions d'Android, et ils n'auront plus accès à Google Maps, ni à Gmail, You Tube, ou encore au magasin d'applications Play Store. C'est évidemment un coup extrêmement dur pour le chinois Huawei qui détient 18% du marché mondial des smartphones.

Bref, c'est le désastre le plus total et le plus complet... Du moins, en apparence car ce bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine montre aussi la super puissance de Google dans le marché des smartphones. Aujourd'hui, 85,9% des smartphones vendus sur notre planète tournent avec le système d'exploitation Android qui appartient à Google. Hormis Apple, qui tourne avec son propre système iOS, tous les autres concurrents ont abandonné la partie et s'appuient sur le système Android. Ce qui veut dire que des fabricants comme Sony, Samsung, HTC, Nokia, Xiaomi, etc., dépendent tous de Google !

C'est le prix fort à payer pour la gratuité. En effet, Google livre gratuitement sa plateforme Android à tous ces fabricants de smartphones. En échange de cette gratuité, Google gagne de l'argent via la publicité générée par ses propres applications pour Android (c'est-à-dire Gmail ou YouTube par exemple). Et je ne parle pas ici des commissions qui sont générées par la vente d'applications via son magasin d'applications Play Store...

Ce coup dur envers Huawei a donc au moins une vertu : réveiller tous les fabricants de smartphones du monde ! Ils dépendent trop de Google, et ce n'est jamais bon pour la concurrence. C'est même dangereux en terme de dépendance : du jour au lendemain, ils savent qu'ils peuvent perdre l'accès à Android. Le seul gagnant au final sera le consommateur qui aura demain (on l'espère) un peu plus de choix. Et merci qui pour cela? Merci Donald!