Une proposition de Kraft Heinz dévoilée vendredi, mais rejetée par Unilever, valorisait ce dernier à quelque 143 milliards de dollars.

Le groupe anglo-néerlandais l'avait jugée trop faible, disant n'y voir "aucun avantage, qu'il soit financier ou stratégique" pour ses actionnaires. Kraft Heinz s'était toutefois initialement obstiné, disant toujours espérer "pouvoir conclure un accord sur les termes d'une transaction".

Finalement, "Kraft Heinz a accepté à l'amiable de retirer sa proposition pour rapprocher les deux entreprises", ont annoncé les deux groupes dimanche dans un bref communiqué.

"Unilever et Kraft Heinz se tiennent respectivement en haute estime. Kraft Heinz a le plus grand respect pour la culture, la stratégie et la direction d'Unilever", assure encore leur texte commun.

Une proposition de Kraft Heinz dévoilée vendredi, mais rejetée par Unilever, valorisait ce dernier à quelque 143 milliards de dollars. Le groupe anglo-néerlandais l'avait jugée trop faible, disant n'y voir "aucun avantage, qu'il soit financier ou stratégique" pour ses actionnaires. Kraft Heinz s'était toutefois initialement obstiné, disant toujours espérer "pouvoir conclure un accord sur les termes d'une transaction". Finalement, "Kraft Heinz a accepté à l'amiable de retirer sa proposition pour rapprocher les deux entreprises", ont annoncé les deux groupes dimanche dans un bref communiqué. "Unilever et Kraft Heinz se tiennent respectivement en haute estime. Kraft Heinz a le plus grand respect pour la culture, la stratégie et la direction d'Unilever", assure encore leur texte commun.