Il mesure jusqu'à quel âge le travailleur belge pense " pouvoir ", " vouloir " et " devoir " travailler. Cette année, Securex a interrogé 1.502 collaborateurs représentatifs. Globalement, les résultats sont inchangés depuis 2013 malgré les efforts déployés par les employeurs et les pouvoirs publics. Ce qui fait dire à Securex qu'" obliger les gens à travailler plus longtemps ne sert à rien. Il faut faire en sorte que les gens veulent rester actifs plus longtemps en s'attaquant aux emplois proprement dits ".

Dans le détail, 72% des personnes interrogées pensent devoir travailler jusqu'à 65 ans ou plus. Deux tiers pensent ne pas pouvoir travailler jusqu'à 65 ans. Un tiers croit même ne pas pouvoir tenir jusqu'à 60 ans.

Enfin, trois quarts des travailleurs belges ne veulent pas travailler jusqu'à l'âge de la pension. Les raisons évoquées sont principalement liées au stress et à la charge de travail mentale, à la charge émotionnelle (ambiance, collègues, situations difficiles à gérer, etc.) mais aussi au manque de considération pour les travailleurs âgés.