En quoi l'étude que vous venez de réaliser est-elle une "première mondiale" ?
...

En quoi l'étude que vous venez de réaliser est-elle une "première mondiale" ? C'est la première fois qu'une étude décrypte véritablement les centres d'intérêt des utilisateurs actifs sur Instagram par rapport aux centres d'intérêt des utilisateurs actifs sur Facebook. Aucun pays dans le monde n'a encore effectué ce genre d'analyse comparative. Et en la réalisant, Soprism signe une première mondiale. Instagram compte aujourd'hui plus d'un milliard d'utilisateurs dans le monde dont 3,3 millions en Belgique. Or, il existe très peu d'informations sur les caractéristiques socio-démographiques et les intérêts spécifiques de cette communauté chez nous. Notre étude apporte donc des réponses en respectant les données personnelles car nous ne collectons pas d'informations individuelles mais bien des audiences de personnes. Quels sont les principaux enseignements de votre étude ? Elle a été construite en comparant la communauté Facebook en Belgique qui compte plus de 7 millions d'utilisateurs avec la communauté Instagram qui, dans notre pays, en compte environ deux fois moins. En comparant ces deux communautés, on voit que plusieurs critères sont surindexés sur Instagram et que, d'une façon générale, la population y est plus jeune, plus féminine et plus éduquée. On voit aussi qu'il y a davantage de célibataires sur Instagram, que ses utilisateurs sont plus attirés par les marques premium et qu'ils sont en majorité néerlandophones. Les villes qui ressortent le plus sur cette plateforme sont Hasselt, Gand, Anvers, Louvain et Bruxelles. Concrètement, à quoi peuvent servir les résultats de votre étude ? Ils peuvent servir à comprendre quelles sont les complémentarités d'audience entre les différents réseaux sociaux. Pour une marque, il est important de savoir qu'il existe des différences importantes entre les utilisateurs de Facebook et d'Instagram pour mieux adapter sa stratégie de ciblage et de communication. Pour prendre un exemple très concret, un constructeur automobile comme Audi pourrait cibler son audience sur Instagram en y présentant des modèles plus premium et plus performants pour renforcer son image de marque, tandis qu'il pourrait délivrer un autre message sur Facebook - où les utilisateurs sont plus exposés à la publicité - en communiquant davantage sur des conditions commerciales, notamment au moment du Salon de l'Auto. En général, la communication est plus fonctionnelle sur Facebook, tandis qu'elle est plus " inspirationnelle " sur Instagram. Notre expertise consiste justement à dire, pour chaque marque, quel est le profil des utilisateurs qui sont en contact avec elle et quels sont leurs centres d'intérêt, mais aussi leurs interactions avec les autres marques, afin de définir une stratégie de communication plus pertinente et plus efficace.