En février dernier, la Vivaldi avait accouché d'un Jobs Deal qui comportait plusieurs mesures. La principale est entrée en vigueur ce lundi 21 novembre: la semaine de quatre jours. En réalité, il faudrait parler de la semaine en quatre jours. En effet, la mesure suppose de prester un temps plein normal en ce nombre de jours. Il n'y a donc pas de réduction du temps de travail. Au grand da...

En février dernier, la Vivaldi avait accouché d'un Jobs Deal qui comportait plusieurs mesures. La principale est entrée en vigueur ce lundi 21 novembre: la semaine de quatre jours. En réalité, il faudrait parler de la semaine en quatre jours. En effet, la mesure suppose de prester un temps plein normal en ce nombre de jours. Il n'y a donc pas de réduction du temps de travail. Au grand dam des syndicats qui réclament depuis longtemps une réduction de travail collective à 32 heures. Concrètement, en cas d'une durée hebdomadaire de 38 heures ou moins, la durée maximale journalière peut être portée à 9h30. Au-delà, la journée comportera un nombre d'heures égal au nombre total divisé par 4. Le salarié doit faire une demande par écrit, l'employeur a un mois pour répondre et doit motiver son éventuel refus. Avant de rentrer en vigueur, la semaine de quatre jours doit faire l'objet d'un avenant au contrat de l'employé valable six mois et renouvelable à l'infini et d'une convention collective de travail ou d'un amendement au règlement du travail. A l'occasion de cette entrée en vigueur, Securex, le prestataire RH, a sondé 1.340 employeurs. Il en ressort qu'un quart d'entre eux (un tiers dans les PME) jugent la mesure impraticable. L'industrie, l'horeca et le commerce de détail sont évidemment les moins chauds. Quant à l'impact sur le bien-être ou la productivité, il est tout aussi mitigé, Securex rappelant que cette mesure n'est pas faite pour des travailleurs qui ne se sentent déjà pas bien dans leur job. Enfin, l'horaire en alternance est aussi entré en vigueur. Il s'agit de permettre de prester une semaine plus lourde suivie d'une légère. Une solution qui peut s'avérer pratique en cas de séparation et de garde alternée. Il se demande aussi par écrit.