Jean-Jacques Cloquet se fait d'abord un nom dans le monde du football en intégrant les rangs du Sporting de Charleroi en 1976, à 15 ans à peine. En 1978, alors qu'il va sur ses 18 ans, ce défenseur joue la finale de la coupe de Belgique, perdue par "les Zèbres" contre Beveren. Ce Louviérois de naissance terminera sa carrière footballistique en 1987 dans le club-phare de sa ville natale. Il raccroche les crampons à 26 ans à peine, en raison d'une blessure.

Mais les regrets d'une fin prématurée de carrière sportive seront atténués par une brillante carrière professionnelle. En parallèle au sport de haut niveau, Jean-Jacques Cloquet avait mené des études d'ingénieur en électricité à la Faculté polytechnique de Mons, dont il est diplômé en 1983.

Après son service militaire, il entame son parcours professionnel chez Solvay, qu'il quittera, non sans avoir gravi quelques échelons, en 2003, pour renouer avec ses anciennes amours: le football et le Sporting de Charleroi, dont il devient directeur commercial. L'expérience au sein du club, alors présidé par le lunatique Abbas Bayat tourne court et Jean-Jacques Cloquet rebondit à la direction de la société de logement "La Carolorégienne".

En 2007, l'ancien footballeur atterrit à l'aéroport de Charleroi. BSCA est en plein essor, porté par le succès de Ryanair. L'aéroport inaugure en grandes pompes son nouveau terminal en janvier 2008. Mais l'année suivante, l'administrateur délégué, Marcel Buelens, est remercié par le conseil d'administration. La présidente du CA, Edmée De Groeve, occupe le poste ad interim. Mais visée par une instruction, celle-ci doit toutefois faire un pas de côté et Jean-Jacques Cloquet se voit nommer "directeur général temporaire de l'aéroport" en juillet 2009.

Ce n'est qu'en décembre 2010 que le Carolorégien est définitivement installé en tant qu'administrateur délégué de l'aéroport. Sous sa houlette, le second aéroport du pays poursuit son irrésistible ascension, passant de 5,2 millions de passagers en 2010 à près de 7,7 millions en 2017. L'aéroport se dote aussi d'un second terminal, de nouvelles infrastructures, accueille de nouvelles compagnies aériennes et doit concrétiser à terme l'épineux dossier d'allongement de la piste... Depuis quelques mois, l'aéroport accueille la compagnie Air Belgium qui assure des vols entre Charleroi et Hong Kong, faisant passer BSCA dans une autre dimension, celle des vols long-courriers.

Le Setca a salué lundi l'action de Jean-Jacques Cloquet, rendant hommage à un homme qui "n'a eu de cesse de redonner son blason, sa fierté à l'aéroport". Son départ est "une grande perte", aux yeux du syndicat socialiste qui souligne l'attention portée à tous les travailleurs. "Il a fait de BSCA au niveau social un exemple en termes de gestion." Le sport est un fil rouge de la vie du Carolo, qui devient en 2015 co-président du club de basket Spirou Charleroi. Le dirigeant d'entreprise siège également au conseil d'administration de la SNCB.

Jean-Jacques Cloquet referme donc un chapitre long d'une décennie à BSCA mais il reste dans le Hainaut et passe d'une success story wallonne à une autre: Pairi Daiza. Le "bébé" d'Eric Domb est en effet devenu un parc animalier qui compte en Europe, avec un titre de "meilleur zoo d'Europe" et 1,9 million de visiteurs en 2017. Un plan de développement de près de 300 millions d'euros ambitionne même de faire de Pairi Daiza "l'un des meilleurs parcs du monde". Actuellement, 380 personnes travaillent pour Pairi Daiza mais l'objectif est d'atteindre, à terme, le niveau de 1.200 équivalents temps plein.

Jean-Jacques Cloquet se fait d'abord un nom dans le monde du football en intégrant les rangs du Sporting de Charleroi en 1976, à 15 ans à peine. En 1978, alors qu'il va sur ses 18 ans, ce défenseur joue la finale de la coupe de Belgique, perdue par "les Zèbres" contre Beveren. Ce Louviérois de naissance terminera sa carrière footballistique en 1987 dans le club-phare de sa ville natale. Il raccroche les crampons à 26 ans à peine, en raison d'une blessure. Mais les regrets d'une fin prématurée de carrière sportive seront atténués par une brillante carrière professionnelle. En parallèle au sport de haut niveau, Jean-Jacques Cloquet avait mené des études d'ingénieur en électricité à la Faculté polytechnique de Mons, dont il est diplômé en 1983. Après son service militaire, il entame son parcours professionnel chez Solvay, qu'il quittera, non sans avoir gravi quelques échelons, en 2003, pour renouer avec ses anciennes amours: le football et le Sporting de Charleroi, dont il devient directeur commercial. L'expérience au sein du club, alors présidé par le lunatique Abbas Bayat tourne court et Jean-Jacques Cloquet rebondit à la direction de la société de logement "La Carolorégienne". En 2007, l'ancien footballeur atterrit à l'aéroport de Charleroi. BSCA est en plein essor, porté par le succès de Ryanair. L'aéroport inaugure en grandes pompes son nouveau terminal en janvier 2008. Mais l'année suivante, l'administrateur délégué, Marcel Buelens, est remercié par le conseil d'administration. La présidente du CA, Edmée De Groeve, occupe le poste ad interim. Mais visée par une instruction, celle-ci doit toutefois faire un pas de côté et Jean-Jacques Cloquet se voit nommer "directeur général temporaire de l'aéroport" en juillet 2009. Ce n'est qu'en décembre 2010 que le Carolorégien est définitivement installé en tant qu'administrateur délégué de l'aéroport. Sous sa houlette, le second aéroport du pays poursuit son irrésistible ascension, passant de 5,2 millions de passagers en 2010 à près de 7,7 millions en 2017. L'aéroport se dote aussi d'un second terminal, de nouvelles infrastructures, accueille de nouvelles compagnies aériennes et doit concrétiser à terme l'épineux dossier d'allongement de la piste... Depuis quelques mois, l'aéroport accueille la compagnie Air Belgium qui assure des vols entre Charleroi et Hong Kong, faisant passer BSCA dans une autre dimension, celle des vols long-courriers. Le Setca a salué lundi l'action de Jean-Jacques Cloquet, rendant hommage à un homme qui "n'a eu de cesse de redonner son blason, sa fierté à l'aéroport". Son départ est "une grande perte", aux yeux du syndicat socialiste qui souligne l'attention portée à tous les travailleurs. "Il a fait de BSCA au niveau social un exemple en termes de gestion." Le sport est un fil rouge de la vie du Carolo, qui devient en 2015 co-président du club de basket Spirou Charleroi. Le dirigeant d'entreprise siège également au conseil d'administration de la SNCB. Jean-Jacques Cloquet referme donc un chapitre long d'une décennie à BSCA mais il reste dans le Hainaut et passe d'une success story wallonne à une autre: Pairi Daiza. Le "bébé" d'Eric Domb est en effet devenu un parc animalier qui compte en Europe, avec un titre de "meilleur zoo d'Europe" et 1,9 million de visiteurs en 2017. Un plan de développement de près de 300 millions d'euros ambitionne même de faire de Pairi Daiza "l'un des meilleurs parcs du monde". Actuellement, 380 personnes travaillent pour Pairi Daiza mais l'objectif est d'atteindre, à terme, le niveau de 1.200 équivalents temps plein.