Le lancement d'une monnaie virtuelle par Facebook suscite beaucoup d'interrogations, et souvent, c'est l'inquiétude qui prime, avec une question à la clé : est-ce que demain Facebook ne va pas remplacer les Etats avec sa monnaie virtuelle (le Libra) qui pourrait remplacer les monnaies officielles ? Bien entendu, on en n'est pas encore là, mais à la différence des gouvernements qui n'ont pas une vision à long terme, Mark Zuckerberg, le patron et fondateur de Facebook, sait exactement ce qu'il fait et il vise loin !

Un seul exemple : quand Facebook a racheté en 2012, pour un milliard de dollar, l'application Instagram, tous les experts ont rigolé. Mais quelle idée de payer aussi cher pour une "bête" application qui consiste à échanger des photos et des vidéos sur des passions comme la mode, le sport ou la cuisine ? Cela, c'était en 2012... Aujourd'hui, sept ans plus tard, Instagram ne vaut plus 1 milliard de dollars mais 30 milliards de dollars ! Pourquoi ? Car grâce à Instagram des milliers d'entreprises se sont créées dans le monde (on parle même d'Instabrand pour désigner ces entreprises). Et pour les marques, Instagram est devenue la plus grande vitrine commerciale au monde. Mes confrères des Echos (France) rappellent que sur plus d'un milliard d'utilisateurs actifs, dont 500 millions chaque jour, 80% d'entre eux suivent une marque !

Mais attention : il ne suffit pas de poster des vidéos ou des photos d'une marque que vous avez créée pour que les ventes décollent comme par magie ; n'est pas Rihanna qui veut. Pour vendre, il faut d'abord engranger des fans, en clair, créer une communauté autour de votre produit car le secret de la réussite sur Instagram, c'est l'implication. Et il n'est pas question non plus de se reposer : n'importe qui peut se lancer sur Instagram, mais au-delà de la création de la communauté, il faut encore l'animer constamment.

Si, en apparence, créer une marque semble plus facile sur Instagram que de créer un site Internet, le vrai coût n'est pas nécessairement informatique, selon Les Echos. Le vrai coût, c'est le temps-homme/femme consacré à créer et à animer une communauté autour de votre produit.

Bref, sur Instagram pour ne pas disparaitre du radar, il faut avoir quelque chose à raconter et ce constamment, nuit et jour et 7 jours sur 7. C'est d'ailleurs une des raisons qui explique que pour des secteurs comme la mode et le luxe, Instagram est devenu incontournable. Il y a quelques jours le Club Med Belgique avait invité plusieurs personnes à découvrir son village sur l'Ile Maurice. Les journalistes classiques étaient ultra-minoritaires mais, en revanche, les influenceurs du Web étaient majoritaires. Preuve que pour une marque comme le Club Med, Instagram est aujourd'hui considéré comme un vecteur média plus influent qu'un quotidien ou qu'un magazine. Instagram est d'ailleurs devenu, au fil du temps, 65% de la raison d'être d'un défilé de mode, selon Les Echos.

Donc, oui, hier, Facebook achetait Instagram pour un milliard de dollars et pendant que les experts rigolaient, le patron de Facebook lui se frottait les mains. Aujourd'hui, il lance une monnaie virtuelle et ces mêmes experts ne rigolent plus... Ils savent que Facebook va devenir l'entreprise la plus puissante de l'histoire de l'humanité ! Raison pour laquelle, certains politiciens américains réclament sa nationalisation mais pour le moment, ce n'est qu'un rêve pour les uns, et un cauchemar pour les autres.