KFC accuse trois entreprises chinoises d'avoir répandu des rumeurs sur les réseaux sociaux, évoquant notamment les "poulets à 8 pattes et à 6 ailes" que le groupe américain utiliserait dans ses cuisines, rapporte mercredi le Wall Street Journal.

KFC réclame 245.000 dollars de dommages et intérêts ainsi que les excuses des 3 groupes médias chinois qui auraient volontairement tenté de tromper les consommateurs.

Fin 2014, KFC comptait 4.828 restaurants en Chine.