Ses implantations belges, qui occupent déjà 1.950 personnes, vont en embaucher une bonne centaine supplémentaire. Alstom est présent à Bruges avec une usine d'assemblage et de test de matériel ferroviaire (550 emplois). Elle appartenait au group...

Ses implantations belges, qui occupent déjà 1.950 personnes, vont en embaucher une bonne centaine supplémentaire. Alstom est présent à Bruges avec une usine d'assemblage et de test de matériel ferroviaire (550 emplois). Elle appartenait au groupe Bombardier, dont Alstom a racheté voici un an les activités ferroviaires. Mais la principale implantation chez nous se trouve à Charleroi, où l'entreprise est le premier employeur privé de la ville, en croissance depuis bien des années. Elle est active dans la recherche et le développement en signalisation, c'est-à-dire les équipements de sécurité des réseaux de trains et de trams, ainsi que dans la technologie des trains autonomes, qui pourraient être au point plus rapidement que les voitures autonomes. Le groupe bénéficie d'un carnet de commandes substantiel de 77,8 milliards d'euros car les transports en commun ont le vent en poupe grâce, notamment, aux plans de relance développés un peu partout en Europe et à la tendance à améliorer les transports publics dans les villes. Les nouveaux recrutements portent surtout sur des postes d'ingénieurs et de techniciens.