Le concept d'Imagine Belgium, lancé par Marie Logé et Baudouin de Troostembergh et hébergé par Startup Factory, l'incubateur installé au-dessus de la gare Centrale à Bruxelles, consiste à faire (re)découvrir les plus beaux lieux de la Belgique via la Flybox, une expérience immersive. Grâce à un casque de réalité virtuelle (RV), les visiteurs découvrent des lieux emblématiques de Bruxelles (tels que la Grand-Place, l'Atomium, le stade Roi Baudouin) mais aussi d'autres sites tels que le lion de Waterloo, les canaux de Bruges, le port d'Anvers, la citadelle de Dinant, les grottes de Han, etc. A terme, le lieu est destiné à devenir un véritable musée digital dédié à la Belgique.
...

Le concept d'Imagine Belgium, lancé par Marie Logé et Baudouin de Troostembergh et hébergé par Startup Factory, l'incubateur installé au-dessus de la gare Centrale à Bruxelles, consiste à faire (re)découvrir les plus beaux lieux de la Belgique via la Flybox, une expérience immersive. Grâce à un casque de réalité virtuelle (RV), les visiteurs découvrent des lieux emblématiques de Bruxelles (tels que la Grand-Place, l'Atomium, le stade Roi Baudouin) mais aussi d'autres sites tels que le lion de Waterloo, les canaux de Bruges, le port d'Anvers, la citadelle de Dinant, les grottes de Han, etc. A terme, le lieu est destiné à devenir un véritable musée digital dédié à la Belgique. Ciblant un public davantage international que national, il était important d'opter pour une situation idéale, clé de la réussite du projet. En 2019, Marie Logé a donc d'abord recherché un lieu prisé des touristes. Avec près de 23.000 personnes de passage chaque jour, la Grand-Place semblait idéale. "A partir du moment où nous avons obtenu un local sur la Grand-Place, dans la maison de la Balance, nous avons vraiment pu avancer sur le financement et la recherche d'investisseurs. Nous avons ainsi levé 359.000 euros auprès de cinq investisseurs privés et nous sommes aussi soutenus par BeAngels à hauteur de 75.000 euros." Covid oblige, l'ouverture d'Imagine Belgium, prévue le 1er mai 2020, a été postposée au 1er septembre. A peine quelques semaines plus tard, le lieu a dû refermer ses portes. "Ça a été un coup dur, d'autant que durant les quelques semaines d'ouverture, le public avait été au rendez-vous. En septembre, nous avions même dépassé notre objectif. Pour l'anecdote, c'est auprès des seniors que l'expérience de RV a remporté le plus de succès. Moins familiarisés avec les nouvelles technologies, ils étaient vraiment impressionnés." Mais la jeune start-up a plus d'un tour dans son sac. Elle a donc décidé de se réinventer, sans remettre en cause son business model initial, pour tenir le coup jusqu'à la réouverture. "C'est ainsi qu'est née l'idée d'aménager une chambre 'cocoon' dans les combles du bâtiment et de proposer une nuit d'exception avec une vue magique sur la Grand-Place", explique Marie Logé. Le projet remporte un véritable succès et les réservations pour cette chambre, disponible sur le site Cocoon.brussels à 250 euros la nuit, sont presque complètes pour les mois de mai et juin. "Face à ce succès, nous avons décidé de lancer un nouveau projet inspiré du premier: installer une tiny house à l'arrière du bâtiment et y loger des clients", ajoute l'entrepreneuse. Pour concrétiser cette nouvelle idée, la start-up a opté pour une campagne de crowdfunding sur la plateforme de financement collaborative KissKissBankBank et a récolté plus de fonds qu'elle ne l'espérait. Pandémie oblige, la Flybox n'est plus accessible que sur réservation, comme les musées. "Lors du lancement du projet, nous nous étions fixé 50 visiteurs belges et 90 visiteurs étrangers par jour, soit un total d'environ 4.200 visiteurs par mois. Avec le Covid, le nombre a été revu à la baisse, en tout cas pour les touristes étrangers." Le prix du ticket d'entrée est fixé à 6,5 euros pour les enfants et 9,5 euros pour les adultes. Un ticket "famille" est aussi disponible.