Créer sa propre entreprise : un rêve que vous partagez peut-être. Mais la peur de se lancer, les risques financiers, le manque de temps sont souvent des freins pour bon nombre d'entre nous.

Les experts en finances personnelles de money.co.uk se sont intéressés au sujet. Ils ont en effet réalisé une étude afin de savoir combien de temps les salariés des pays européens devaient travailler dans leur emploi à temps plein pour pouvoir assumer les frais de démarrage de leur propre entreprise.

1h au Royaume Uni, 11 semaines en Italie

Les résultats varient beaucoup entre les pays européens. Un Britannique doit pour sa part travailler pendant seulement 1 heure et 21 minutes pour gagner les 14 € (11,68 £) nécessaires au démarrage de son entreprise. Un record en Europe !

Le Danemark arrive en deuxième position, puisque les Danois doivent travailler pendant 6 heures et 6 minutes et obtenir 90 € pour couvrir les frais de démarrage de l'entreprise.

Les travailleurs d'Irlande, de Roumanie, de Suède, de Lituanie et de Finlande ont besoin de moins de trois jours ouvrables pour financer les coûts de démarrage.

En France, Estonie, République Tchèque, Norvège, Islande, Slovaquie, Monténégro, Kosovo et Portugal, il faut entre trois et six jours et une centaine d'euros pour détenir les moyens financiers à la création de son entreprise.

La Belgique 31ème sur 35 ...

Il est plus compliqué de réunir les fonds nécessaires pour démarrer son activité en Belgique que dans la plupart des pays européen. Il faut en effet 4 semaines, 1 jour, 3 heures et 33 minutes et 2 144 € à un salarié belge pour avoir un revenu suffisant et financer les coûts de démarrage de son entreprise indépendante.

Seuls Chypre, la Croatie, l'Albanie et l'Italie font pire. Il faut aux salariés de ces pays entre quatre et onze semaines et jusqu'à 4 000 € pour avoir le moyens de créer son entreprise.

Ces chiffres vous ont donné envie de vous lancer ? Salman Haqqi, expert en finances personnelles chez money.co.uk, donne quelques conseils aux entrepreneurs en herbe. Et le plus important selon lui et de faire de sa passion une priorité et de trouver un mentor pour vous aider dans votre démarche. "Il est plus facile d'obtenir un succès durable à long terme lorsqu'on est passionné par ce que l'on fait, et cela est particulièrement vrai pour l'entrepreneuriat. Vous voulez vendre un produit et/ou un service pour lequel vous avez un véritable intérêt et le désir de comprendre comment l'améliorer en permanence pour l'adapter aux changements et aux défis de l'entreprise. Recherchez un mentorat de qualité. Comme pour tout nouveau départ, pourquoi ne pas vous faciliter la vie en vous adressant à des entrepreneurs crédibles pour trouver des possibilités de mentorat. Avec la présence des médias sociaux, cela est plus facile à faire que jamais auparavant. Leurs précieux conseils pourraient vous éclairer sur les techniques, la planification et la connaissance des lois et règlements pertinents."

Aurore Dessaigne

Créer sa propre entreprise : un rêve que vous partagez peut-être. Mais la peur de se lancer, les risques financiers, le manque de temps sont souvent des freins pour bon nombre d'entre nous. Les experts en finances personnelles de money.co.uk se sont intéressés au sujet. Ils ont en effet réalisé une étude afin de savoir combien de temps les salariés des pays européens devaient travailler dans leur emploi à temps plein pour pouvoir assumer les frais de démarrage de leur propre entreprise. Les résultats varient beaucoup entre les pays européens. Un Britannique doit pour sa part travailler pendant seulement 1 heure et 21 minutes pour gagner les 14 € (11,68 £) nécessaires au démarrage de son entreprise. Un record en Europe !Le Danemark arrive en deuxième position, puisque les Danois doivent travailler pendant 6 heures et 6 minutes et obtenir 90 € pour couvrir les frais de démarrage de l'entreprise. Les travailleurs d'Irlande, de Roumanie, de Suède, de Lituanie et de Finlande ont besoin de moins de trois jours ouvrables pour financer les coûts de démarrage.En France, Estonie, République Tchèque, Norvège, Islande, Slovaquie, Monténégro, Kosovo et Portugal, il faut entre trois et six jours et une centaine d'euros pour détenir les moyens financiers à la création de son entreprise.Il est plus compliqué de réunir les fonds nécessaires pour démarrer son activité en Belgique que dans la plupart des pays européen. Il faut en effet 4 semaines, 1 jour, 3 heures et 33 minutes et 2 144 € à un salarié belge pour avoir un revenu suffisant et financer les coûts de démarrage de son entreprise indépendante. Seuls Chypre, la Croatie, l'Albanie et l'Italie font pire. Il faut aux salariés de ces pays entre quatre et onze semaines et jusqu'à 4 000 € pour avoir le moyens de créer son entreprise.Ces chiffres vous ont donné envie de vous lancer ? Salman Haqqi, expert en finances personnelles chez money.co.uk, donne quelques conseils aux entrepreneurs en herbe. Et le plus important selon lui et de faire de sa passion une priorité et de trouver un mentor pour vous aider dans votre démarche. "Il est plus facile d'obtenir un succès durable à long terme lorsqu'on est passionné par ce que l'on fait, et cela est particulièrement vrai pour l'entrepreneuriat. Vous voulez vendre un produit et/ou un service pour lequel vous avez un véritable intérêt et le désir de comprendre comment l'améliorer en permanence pour l'adapter aux changements et aux défis de l'entreprise. Recherchez un mentorat de qualité. Comme pour tout nouveau départ, pourquoi ne pas vous faciliter la vie en vous adressant à des entrepreneurs crédibles pour trouver des possibilités de mentorat. Avec la présence des médias sociaux, cela est plus facile à faire que jamais auparavant. Leurs précieux conseils pourraient vous éclairer sur les techniques, la planification et la connaissance des lois et règlements pertinents."Aurore Dessaigne