Le secteur du taxi et des VTC est lourdement touché par la crise. Mais cherche les moyens de séduire une clientèle professionnelle qui recommence à se déplacer. C'est le cas de Husk (ex-CarAsap), une participation de D'Ieteren Auto (1), qui propose un service VTC basé à Bruxelles, sur une application, comme Uber, surtout aux entreprises. Elle équipe une série de véhicules avec une plaque de plexiglas pour séparer les clients et le chauffeur.
...

Le secteur du taxi et des VTC est lourdement touché par la crise. Mais cherche les moyens de séduire une clientèle professionnelle qui recommence à se déplacer. C'est le cas de Husk (ex-CarAsap), une participation de D'Ieteren Auto (1), qui propose un service VTC basé à Bruxelles, sur une application, comme Uber, surtout aux entreprises. Elle équipe une série de véhicules avec une plaque de plexiglas pour séparer les clients et le chauffeur."La semaine du 11 mai nous aurons une trentaine de véhicules équipés" indique Samy Goldmann, head of operation de Husk (https://www.justhusk.be/). L'entreprise travaille surtout pour des entreprises, des consultants, des bureaux d'avocats. Son modèle est proche d'Uber, sauf qu'elle est belge. "En temps normal, environ 350 chauffeurs indépendants travaillent pour nous, dont 60 très réguliers" continue Samy Goldmann. Beaucoup travaillent pour plusieurs service VTC, y compris, du reste, Uber. "Certains avaient suspendu leur service, leur assurance, demandé un report de leur leasing auto, estimant que cela ne valait pas la peine de continuer pour faire une peut-être course par jour."Avec le déconfinement progressif, les affaires reprennent doucement, mais il faut rassurer les clients. "D'où l'idée d'une parois en plexiglass séparant le client de la partie avant de l'habitacle. Ce qui n'était pas simple car il y a différents types de véhicules. Le travail doit se faire sur mesure. Les chauffeurs n'avaient pas forcément l'argent pour équiper leur véhicule, alors nous avons pris en charge l'opération" continue Samy Goldmann. Husk a contacté une trentaine de chauffeurs très réguliers et a fait équiper leur véhicule par l'entreprise AG Print, et ajouté des sprays désinfectants dans les véhicules.L'entreprise s'attend à un retour lent de la clientèle, d'autant que le télétravail est encore largement de rigueur, et que les trajets vers les aéroports ont disparu. Elle développe maintenant un service de livraison de colis. Et table sur un contrat conclu avec la RTBF, qui pourrait démarrer cet été, pour stabiliser ses affaires.1. Husk est le nouveau nom du sevice CarAsap, fondé en 2015 par Jonathan Guzy et dont le groupe D'Ieteren Auto a pris une participation majoritaire, pour son pôle de start up de mobilités alternatives Lab Box (https://www.lab-box.com/), basé place Flagey à Bruxelles. Ce pôle nclut aussi Poppy (véhicules partagés).