Finalement, un peu moins de 120 travailleurs perdront leur emploi sur les 129 que compte l'établissement. En effet, "environ 10 personnes resteront actives dans l'entreprise" pour "continuer à assurer la gestion immobilière dont, notamment, la maintenance de l'hôtel".

Selon la direction, qui n'en précise pas le contenu, le plan social a été approuvé "à une très large majorité" du personnel. Mardi prochain, le 30 juin, les travailleurs seront invités à assister à une session d'information sous l'égide d'Actiris afin d'expliquer en détails le fonctionnement de la Cellule pour l'emploi (CPE) qui sera mise en place dans le cadre du licenciement collectif.

Une société spécialisée en reclassement professionnel, choisie par la direction, sera également présente à cette occasion.

La direction de l'Hôtel Métropole avait annoncé le 22 avril dernier son intention de mettre la clef sous le paillasson, la crise du coronavirus ayant été celle de trop après les attentats de Paris (2015) et de Bruxelles (2016) et les travaux du piétonnier qui ont nui à ses activités.

La SA Hôtel Métropole est une entreprise belge fondée en 1895. "Les actionnaires familiaux propriétaires de ce bâtiment historique, en partie classé, espèrent que dans les mois ou années à venir, en fonction de la conjoncture économique et d'un retour d'intérêt pour l'activité touristique et évènementielle, l'hôtel pourra retrouver sa vocation", conclut le communiqué.

Finalement, un peu moins de 120 travailleurs perdront leur emploi sur les 129 que compte l'établissement. En effet, "environ 10 personnes resteront actives dans l'entreprise" pour "continuer à assurer la gestion immobilière dont, notamment, la maintenance de l'hôtel". Selon la direction, qui n'en précise pas le contenu, le plan social a été approuvé "à une très large majorité" du personnel. Mardi prochain, le 30 juin, les travailleurs seront invités à assister à une session d'information sous l'égide d'Actiris afin d'expliquer en détails le fonctionnement de la Cellule pour l'emploi (CPE) qui sera mise en place dans le cadre du licenciement collectif. Une société spécialisée en reclassement professionnel, choisie par la direction, sera également présente à cette occasion. La direction de l'Hôtel Métropole avait annoncé le 22 avril dernier son intention de mettre la clef sous le paillasson, la crise du coronavirus ayant été celle de trop après les attentats de Paris (2015) et de Bruxelles (2016) et les travaux du piétonnier qui ont nui à ses activités.La SA Hôtel Métropole est une entreprise belge fondée en 1895. "Les actionnaires familiaux propriétaires de ce bâtiment historique, en partie classé, espèrent que dans les mois ou années à venir, en fonction de la conjoncture économique et d'un retour d'intérêt pour l'activité touristique et évènementielle, l'hôtel pourra retrouver sa vocation", conclut le communiqué.