"C'est le meilleur scénario pour HEMA, nos clients, collaborateurs et franchisés", a réagi le CEO de HEMA, Tjeerd Jegen. Avec Ramphastos aux manettes, HEMA veut réduire sensiblement sa dette et augmenter fortement ses investissements. Ces investissements concerneront les magasins belges et néerlandais, le commerce en ligne et l'expansion internationale de la chaîne.

Pour accélérer sa croissance, HEMA examine les possibilités d'élargir le nombre de ses partenaires internationaux. Aux Pays-Bas, de nouveaux accords ont déjà été conclus avec les franchisés, avec lesquels HEMA était en litige au sujet des frais relatifs au commerce en ligne.

"C'est le meilleur scénario pour HEMA, nos clients, collaborateurs et franchisés", a réagi le CEO de HEMA, Tjeerd Jegen. Avec Ramphastos aux manettes, HEMA veut réduire sensiblement sa dette et augmenter fortement ses investissements. Ces investissements concerneront les magasins belges et néerlandais, le commerce en ligne et l'expansion internationale de la chaîne. Pour accélérer sa croissance, HEMA examine les possibilités d'élargir le nombre de ses partenaires internationaux. Aux Pays-Bas, de nouveaux accords ont déjà été conclus avec les franchisés, avec lesquels HEMA était en litige au sujet des frais relatifs au commerce en ligne.