C'est en Flandre que la hausse est la plus prononcée, avec +21% et 655 faillites. En Wallonie, l'augmentation est de 19%, à 325 faillites tandis que la Région bruxelloise se distingue par une baisse de 11,1%, avec 376 faillites.

Sur les huit premiers mois de l'année, 7.597 entreprises ont mis la clef sous le paillasson en Belgique, soit 15% de plus que sur les huit premiers mois de 2018. Les faillites, depuis le début de l'année, ont menacé un total de 14.023 emplois, soit près de 20% de plus qu'au cours de la même période de l'année précédente.

"L'augmentation du nombre de faillites, qui perdure depuis un petit temps, est relativement logique à expliquer et il ne faut certainement pas dramatiser", commente le patron de Graydon, Peter Gazelle. "Une récente analyse de Graydon a montré qu'un certain nombre de changements législatifs sont à l'origine de ces chiffres élevés. Aujourd'hui, par exemple, les ASBL et les professions libérales peuvent aussi faire faillite et recevoir une seconde chance. De plus, des tribunaux utilisent les possibilités qui leur ont été offertes de faire disparaître ce qu'on appelle les sociétés fantômes."