Les myasthénies sont des maladies chroniques auto-immunes affectant la communication des muscles et des nerfs. Elle peut notamment compliquer la mastication. Il s'agit d'un des plus gros investissements réalisé par UCB. L'entreprise belge souhaite élargir son action dans ce domaine très spécifique. Elle développe également un médicament pour les myasthénies graves, le Rozanolixizumab. Le Zilucoplan est "...

Les myasthénies sont des maladies chroniques auto-immunes affectant la communication des muscles et des nerfs. Elle peut notamment compliquer la mastication. Il s'agit d'un des plus gros investissements réalisé par UCB. L'entreprise belge souhaite élargir son action dans ce domaine très spécifique. Elle développe également un médicament pour les myasthénies graves, le Rozanolixizumab. Le Zilucoplan est " aussi évalué pour d'autres maladies comme la sclérose latérale amyotrophique (SLA) ", indique le communiqué d'UCB. " C'est une opération intelligente ( a smart move) " a estimé KBC Securities dans la note d'analyse décrivant l'opération, qui n'a pas modifié sa recommandation à l'achat publiée avant l'annonce (cours cible : 86 euros, contre 66,74 euros le 11 octobre). L'acquisition pourrait avoir un impact sur les résultats d'UCB d'ici trois ou quatre ans. Car elle se paie cher. UCB va verser 48 dollars par action, quasiment le double du cours moyen de Ra Pharmaceuticals les 30 derniers jours précédant l'annonce (10 octobre), et avec des fonds empruntés. " L'acquisition n'aura pas d'impact sur la guidance des résultats de 2019 ", assure UCB dans son communiqué, qui reporte toutefois d'un an son objectif d'un Rebitda (profit récurrent avant taxe, intérêts et amortissements) de 31% des revenus, annoncé désormais pour 2022. UCB prend le risque d'acheter une entreprise avec un traitement pas encore totalement validé, avec l'espoir d'une bonne surprise. Le groupe est peu endetté et connaît une croissance stable avec ses traitements phares comme le Neupro (maladie de Parkinson), Keppra (épilepsie), Cimzia (maladie de Crohn). Il a lancé le spray Midazolam contre l'épilepsie et le Romosozumab contre l'ostéoporose cette année. En 2018, UCB réalisait un chiffre d'affaires de 4,63 milliards d'euros (+2%), et un Ebitda de 1,398 milliard d'euros