Les passagers qui décollent, eux, ne sont pour l'instant pas touchés. "Il est possible que des retards soient enregistrés plus tard dans la journée mais pour l'heure, ce n'est pas le cas", a précisé la porte-parole.

Une partie du personnel d'Aviapartner, qui fournit des services de manutention à Brussels Airport, a spontanément arrêté le travail ce matin, ont indiqué plusieurs sources syndicales.

Les travailleurs protestent notamment contre les problèmes récurrents de pression au travail et de non-respect des pauses.

"Le non-respect, par la direction, d'accords conclus par le passé, combiné à une pression trop importante au travail ont fait déborder le vase" alors que le mécontentement du personnel dure depuis des mois, a expliqué Fouad Bougrine (CGSLB).

Aviapartner s'occupe de la manutention d'environ 40% des vols à Brussels Airport, dont ceux de British Airways, Ryanair et TUIFly. Sur Twitter, l'aéroport national a d'ailleurs prévenu de possibles retards dans le traitement des bagages.

Les passagers qui décollent, eux, ne sont pour l'instant pas touchés. "Il est possible que des retards soient enregistrés plus tard dans la journée mais pour l'heure, ce n'est pas le cas", a précisé la porte-parole.Une partie du personnel d'Aviapartner, qui fournit des services de manutention à Brussels Airport, a spontanément arrêté le travail ce matin, ont indiqué plusieurs sources syndicales.Les travailleurs protestent notamment contre les problèmes récurrents de pression au travail et de non-respect des pauses. "Le non-respect, par la direction, d'accords conclus par le passé, combiné à une pression trop importante au travail ont fait déborder le vase" alors que le mécontentement du personnel dure depuis des mois, a expliqué Fouad Bougrine (CGSLB). Aviapartner s'occupe de la manutention d'environ 40% des vols à Brussels Airport, dont ceux de British Airways, Ryanair et TUIFly. Sur Twitter, l'aéroport national a d'ailleurs prévenu de possibles retards dans le traitement des bagages.