"Une analyse de la direction de l'usine de Godiva Belgique a conclu que l'emballage manuel des chocolats du site de Bruxelles n'est plus rentable", souligne la direction dans son communiqué. Elle a donc annoncé en conseil d'entreprise son intention de sous-traiter cetteactivité à un partenaire belge qui emballe déjà d'autres produits de Godiva Belgique.

Godiva se dit touché "par la récession mondiale", la consommation moindre des ménages et, parallèlement, la "consolidation du marché des chocolats qui a intensifié la concurrence".

Nonante emplois, sur les 360 que compte la société, seraient menacés. Godiva est fournisseur breveté de la Cour de Belgique.

Trends.be, avec Belga

"Une analyse de la direction de l'usine de Godiva Belgique a conclu que l'emballage manuel des chocolats du site de Bruxelles n'est plus rentable", souligne la direction dans son communiqué. Elle a donc annoncé en conseil d'entreprise son intention de sous-traiter cetteactivité à un partenaire belge qui emballe déjà d'autres produits de Godiva Belgique.Godiva se dit touché "par la récession mondiale", la consommation moindre des ménages et, parallèlement, la "consolidation du marché des chocolats qui a intensifié la concurrence".Nonante emplois, sur les 360 que compte la société, seraient menacés. Godiva est fournisseur breveté de la Cour de Belgique. Trends.be, avec Belga