Les cantons de l'Est abritent quelques firmes discrètes et dynamiques que l'on retrouve régulièrement parmi les Gazelles liégeoises. Il y a deux ans, Pauls Holzindustrie, entreprise active dans le bois, était ainsi récompensée tant au niveau provincial que national. Originaire de Bullange, elle est aujourd'hui active à Gouvy dans la province de Luxembourg voisine.

C'est également à Bullange qu'est située la lauréate cette année. Mais avec EMZ Werke Manderfeld, on troque toutefois le métier du bois pour le travail du métal. L'acronyme EMZ signifie Eifel Metal und Zink décrivant l'activité et la plaçant en l'occurrence sur la carte : l'Eifel belge. Mais cela ne fait que cinq ans qu'elle porte cette dénomination. Auparavant, elle était connue sous le nom de Staco. Cet atelier de zingage et de production de caillebotis actif depuis une cinquantaine a été acquis en 2013 par la famille Haas qui préside aujourd'hui aux destinées de la société qu'elle a renommée EMZ.

Locale et internationale

Cette famille d'entrepreneurs locale est déjà active dans l'industrie du bois et de l'énergie. Outre le changement de nom, elle a affiché dès le départ des ambitions de croissance qui se sont assez rapidement traduites dans les comptes. En 2013, la société réalisait un chiffre d'affaires de 3,3 millions d'euros et, cinq ans plus tard, ce dernier avait triplé, franchissant la barre des 10 millions. Dans le même temps, les effectifs ont doublé, passant de 37 à 70 personnes. Elles approchent aujourd'hui doucement la centaine et font d'EMZ l'un des plus importants employeurs de l'entité de Bullange aux côtés notamment d'un autre fleuron local, le fabricant de véhicules spéciaux Faymonville. Ces beaux résultats s'expliquent par les investissements qu'ont consentis les nouveaux propriétaires. En outre, ces derniers ont pu s'appuyer sur le savoir-faire et l'expérience accumulés au sein de Staco durant des décennies dans la conception et la production de caillebotis et marches d'escalier. Elle en propose différents modèles dans différents matériaux (acier, aluminium, inox, etc.). Par ailleurs, elle peut répondre aux demandes personnalisées de ses clients et élaborer pour eux des solutions sur mesure. Des clients qui sont devenus de plus en plus internationaux au fil des années.

A côté des caillebotis, EMZ est également active dans la construction métallique au coeur d'un nouvel atelier de 4.000 m2. L'entreprise germanophone dispose à cet effet d'un parc de machines de pointe tels que découpeuses diverses (laser, jet d'eau, plasma et oxycoupage), plieuses, cintreuses, etc. Last but not least, n'oublions pas la galvanisation à chaud qui permet de protéger des pièces en acier contre la corrosion en recouvrant celles-ci d'une couche de zinc après trempage dans un bain de zinc en fusion.

Avec ses outils et son personnel, la Gazelle a connu une belle progression depuis 2013 qui n'a pas échappé à notre confrère Grenz-Echo. Le quotidien a, en effet, récompensé EMZ en 2017. Celle-ci a reçu le prix économique de l'Est de la Belgique, plus connu localement sous le nom d'OSTkar dans la catégorie des grandes entreprises (plus de 50 employées). Elle reçoit aujourd'hui un trophée dans celle des moyennes entreprises mais elle a déjà tout d'une grande.