Ala base de cette success story on retrouve un couple, Marine Grosjean et Martin Duchesne qui ont uni leurs compétences et fondé Multi Clever Trade en septembre 2014. L'idée est née un dimanche matin quand une dame est venue chercher un pantalon que Marine Grosjean revendait. "Elle avait fait 40 kilomètres pour un vêtement sur lequel elle épargnait quelques euros, confie Martin Duchesne. Nous avons alors imaginé de proposer des vêtements neufs via Facebook. Nous sommes allés nous fournir à Bruxelles ainsi qu'à Paris. C'est naturellement le cercle d'amis qui a d'abord acheté mais celui-ci s'est progressivement élargi à une nouvelle clientèle. L'aventure était lancée."

Durant la première année, les deux continuent de travailler sur le côté - Martin au Grand-Duché et Marine comme institutrice maternelle - et sont indépendants à titre complémentaire. Avant de passer à la vitesse supérieure en lançant d'abord en 2015 leur site internet Easy Clothes et en engageant, l'année suivante, leur première employée. Elles sont aujourd'hui une trentaine.

Parallèlement au site, Easy Clothes compte deux boutiques à Liège et Louvain-la-Neuve. Au départ, Martin Duchesne n'était pas chaud pour avoir une présence physique, préférant demeurer un pure player. "Mais nous nous sommes rapidement rendu compte qu'un magasin rassurait la clientèle, enchaîne-t-il. Et cela même si l'essentiel de nos ventes passe par le site." Des ventes que notre Gazelle réalise à raison de 75% en France et 20% en Belgique. Le solde se répartissant dans les pays voisins avec parfois une destination plus lointaine qui s'invite au programme.

" Notre objectif est clair : aucune personne ne doit être déçue. La meilleure réputation se construit avec une cliente 100% satisfaite.

MARTIN DUCHESNE & MARINE GROSJEAN, FONDATEURS

SAV au top

Le succès d'Easy Clothes s'explique par la diversité des collections qui changent toutes les deux à trois semaines ainsi que par les prix attractifs. Mais selon Martin Duchesne, l'élément qui permet avant tout au site d'e-commerce de se distinguer de la concurrence est le service après-vente. "Notre objectif est clair: aucune personne ne doit être déçue. Nous répondons dans la journée aux demandes et aux questions et sommes particulièrement attentifs au suivi et à la livraison. Afin que cette dernière soit optimale, nous collaborons avec les sociétés de livraison de colis. Par exemple, pour la France, nous livrons directement depuis notre entrepôt situé à Sprimont. Cela nous a permis de gagner du temps ainsi que d'augmenter le taux de satisfaction de nos clientes." Sous la houlette des deux fondateurs et de Florence Genin, "notre bras droit" précise Martin Duchesne, Easy Clothes a connu une croissance fulgurante avec une valeur ajoutée multipliée par 40 entre 2016 et 2020, passant de 200.000 à plus de 8 millions d'euros. Une croissance qui va s'étendre outre-Atlantique puisqu'Easy Clothes vient d'y ouvrir une antenne, à Los Angeles.

Ala base de cette success story on retrouve un couple, Marine Grosjean et Martin Duchesne qui ont uni leurs compétences et fondé Multi Clever Trade en septembre 2014. L'idée est née un dimanche matin quand une dame est venue chercher un pantalon que Marine Grosjean revendait. "Elle avait fait 40 kilomètres pour un vêtement sur lequel elle épargnait quelques euros, confie Martin Duchesne. Nous avons alors imaginé de proposer des vêtements neufs via Facebook. Nous sommes allés nous fournir à Bruxelles ainsi qu'à Paris. C'est naturellement le cercle d'amis qui a d'abord acheté mais celui-ci s'est progressivement élargi à une nouvelle clientèle. L'aventure était lancée." Durant la première année, les deux continuent de travailler sur le côté - Martin au Grand-Duché et Marine comme institutrice maternelle - et sont indépendants à titre complémentaire. Avant de passer à la vitesse supérieure en lançant d'abord en 2015 leur site internet Easy Clothes et en engageant, l'année suivante, leur première employée. Elles sont aujourd'hui une trentaine. Parallèlement au site, Easy Clothes compte deux boutiques à Liège et Louvain-la-Neuve. Au départ, Martin Duchesne n'était pas chaud pour avoir une présence physique, préférant demeurer un pure player. "Mais nous nous sommes rapidement rendu compte qu'un magasin rassurait la clientèle, enchaîne-t-il. Et cela même si l'essentiel de nos ventes passe par le site." Des ventes que notre Gazelle réalise à raison de 75% en France et 20% en Belgique. Le solde se répartissant dans les pays voisins avec parfois une destination plus lointaine qui s'invite au programme. Le succès d'Easy Clothes s'explique par la diversité des collections qui changent toutes les deux à trois semaines ainsi que par les prix attractifs. Mais selon Martin Duchesne, l'élément qui permet avant tout au site d'e-commerce de se distinguer de la concurrence est le service après-vente. "Notre objectif est clair: aucune personne ne doit être déçue. Nous répondons dans la journée aux demandes et aux questions et sommes particulièrement attentifs au suivi et à la livraison. Afin que cette dernière soit optimale, nous collaborons avec les sociétés de livraison de colis. Par exemple, pour la France, nous livrons directement depuis notre entrepôt situé à Sprimont. Cela nous a permis de gagner du temps ainsi que d'augmenter le taux de satisfaction de nos clientes." Sous la houlette des deux fondateurs et de Florence Genin, "notre bras droit" précise Martin Duchesne, Easy Clothes a connu une croissance fulgurante avec une valeur ajoutée multipliée par 40 entre 2016 et 2020, passant de 200.000 à plus de 8 millions d'euros. Une croissance qui va s'étendre outre-Atlantique puisqu'Easy Clothes vient d'y ouvrir une antenne, à Los Angeles.