C'est à Gand qu'EnergyVision voit le jour en 2014, fondée par Maarten Michielssens, Hassan Mourhit et Koen Decourt. "Nous nous sommes lancés après la vague des subsides pour le solaire qui s'étaient multipliés, rappelle Maarten Michielssens, CEO. C'est pourquoi, nous avons d'abord prospecté la Chine qui est non seulement le plus grand marché mondial pour le photovoltaïque mais également le premier producteur de panneaux. C'est un secteur en pleine croissance où nous avons pu trouver une petite place. En outre, nous sommes également actifs au Maroc dont un des trois fondateurs est originaire. Nous avons ramené les bénéfices engrangés sur ces deux marchés pour financer le développement de nos activités en Belgique. D'abord en Flandre, ensuite à Bruxelles et en Wallonie."

En Région bruxelloise, EnergyVision opère sous la marque Brusol. Depuis 2018, Brusol a installé des panneaux solaires chez plus de 4.000 ménages et PME bruxellois. Entre 2016 et 2020, le chiffre d'affaires a doublé en Belgique passant de 19 à 38 millions d'euros pour le groupe qui annonce un chiffre d'affaires consolidé d'une centaine de millions. Il emploie 140 collaborateurs dont 90 en Belgique. Outre ses sièges gantois et bruxellois, EnergyVision dispose également de bureaux et entrepôts au Maroc à Khouribga et Casablanca ainsi qu'en Chine à Tianjin. Le groupe installe par an plus de 400.000 panneaux solaires. "Depuis 2020, avec Brusol, nous vendons également de l'énergie 100% verte et 100% bruxelloise, ajoute Maarten Michielssens. Dans la foulée, nous allons installer dans les mois à venir un millier de bornes de recharge à Bruxelles."

Transition énergétique

C'est dans ce contexte qu'EnergyVision a annoncé au début de cette année l'arrivée de Marc Coucke, via sa société d'investissement Alychlo. Ce dernier a souscrit à une augmentation de capital de 10% d'actions nouvellement émises pour un montant de 39,5 millions d'euros. EnergyVision ne se limitera pas à Bruxelles pour le déploiement de stations de recharge. "Nous entendons contribuer à préparer notre pays aux voitures électriques qui arriveront sur les routes dans les prochaines années, souligne le CEO. Et nous le faisons d'une manière 100% belge. Nous visons une croissance rapide avant que les entreprises étrangères n'inondent notre marché."

EnergyVision s'inscrit pleinement dans la transition énergétique avec son plan global d'investissements à l'horizon 2030 qui prévoit de construire et maintenir au cours de cette décennie sur ses trois marchés principaux un volume de panneaux solaires égal à la capacité totale des centrales nucléaires de Doel, "sans aucune subvention ni aide gouvernementale", précise EnergyVision.

C'est à Gand qu'EnergyVision voit le jour en 2014, fondée par Maarten Michielssens, Hassan Mourhit et Koen Decourt. "Nous nous sommes lancés après la vague des subsides pour le solaire qui s'étaient multipliés, rappelle Maarten Michielssens, CEO. C'est pourquoi, nous avons d'abord prospecté la Chine qui est non seulement le plus grand marché mondial pour le photovoltaïque mais également le premier producteur de panneaux. C'est un secteur en pleine croissance où nous avons pu trouver une petite place. En outre, nous sommes également actifs au Maroc dont un des trois fondateurs est originaire. Nous avons ramené les bénéfices engrangés sur ces deux marchés pour financer le développement de nos activités en Belgique. D'abord en Flandre, ensuite à Bruxelles et en Wallonie."En Région bruxelloise, EnergyVision opère sous la marque Brusol. Depuis 2018, Brusol a installé des panneaux solaires chez plus de 4.000 ménages et PME bruxellois. Entre 2016 et 2020, le chiffre d'affaires a doublé en Belgique passant de 19 à 38 millions d'euros pour le groupe qui annonce un chiffre d'affaires consolidé d'une centaine de millions. Il emploie 140 collaborateurs dont 90 en Belgique. Outre ses sièges gantois et bruxellois, EnergyVision dispose également de bureaux et entrepôts au Maroc à Khouribga et Casablanca ainsi qu'en Chine à Tianjin. Le groupe installe par an plus de 400.000 panneaux solaires. "Depuis 2020, avec Brusol, nous vendons également de l'énergie 100% verte et 100% bruxelloise, ajoute Maarten Michielssens. Dans la foulée, nous allons installer dans les mois à venir un millier de bornes de recharge à Bruxelles."Transition énergétiqueC'est dans ce contexte qu'EnergyVision a annoncé au début de cette année l'arrivée de Marc Coucke, via sa société d'investissement Alychlo. Ce dernier a souscrit à une augmentation de capital de 10% d'actions nouvellement émises pour un montant de 39,5 millions d'euros. EnergyVision ne se limitera pas à Bruxelles pour le déploiement de stations de recharge. "Nous entendons contribuer à préparer notre pays aux voitures électriques qui arriveront sur les routes dans les prochaines années, souligne le CEO. Et nous le faisons d'une manière 100% belge. Nous visons une croissance rapide avant que les entreprises étrangères n'inondent notre marché."EnergyVision s'inscrit pleinement dans la transition énergétique avec son plan global d'investissements à l'horizon 2030 qui prévoit de construire et maintenir au cours de cette décennie sur ses trois marchés principaux un volume de panneaux solaires égal à la capacité totale des centrales nucléaires de Doel, "sans aucune subvention ni aide gouvernementale", précise EnergyVision.