Avec la récente crise sanitaire qui nous a frappés, l'e-commerce a connu un boom dont ont profité nombre d'entreprises déjà présentes sur ce canal ou qui ont su rapidement s'adapter. Derrière l'écran du site d'e-commerce s'affairent les travailleurs de l'ombre. Ils assurent l'acheminement des achats électroniques à bon port et en un temps de plus en plus court. Parmi ces logisticiens figure notre lauréate Brain e-Log. Implantée à Braine-le-Château, cette société fondée en 2002 est rachetée en 2015 par Mathieu Pichelin, Florent Roskam et Philippe de Wouters. Elle s'appelait alors S&K Consulting et était active plutôt dans le B to B. Les nouveaux actionnaires vont la rebaptiser Brain e-Log et l'élargir au B to C. Avec succès. "Nous avons décidé de nous spécialiser en logistique spécifiquement dédiée à l'e-commerce, explique Mathieu Pichelin. Nous stockons les produits, tels que des cosmétiques, compléments alimentaires ou encore textiles, de nos clients et les expédions chez leurs clients. Si nous sommes principalement actifs en Belgique et dans les pays limitrophes, nous expédions des colis dans le monde entier."

"Back-office" du site internet

Brain e-Log joue le rôle de back-office du site de ses clients qui peuvent ainsi se consacrer sur leur core business. "Nous sommes actifs dans un domaine en permanente évolution, enchaîne Mathieu Pichelin. Grâce aux outils dont nous disposons aujourd'hui, nous gagnons sans cesse en efficacité. Depuis l'achat sur le site de notre client à la livraison du colis, tout le processus est informatisé. Nous pouvons ainsi fournir à tout moment un inventaire quantitatif et qualitatif." La réussite de notre Gazelle repose sur son système informatique ainsi que sur ses espaces. A Braine-le-Château, Brain e-Log dispose d'un centre de stockage de 3.000 m2 qui est devenu exigu, croissance oblige. Se sont ajoutés depuis un centre à Saintes et deux à Wauthier-Braine permettant à notre Gazelle d'approcher les 20.000 m2.

Entre 2016 et 2020, sa croissance a d'abord enregistré une progression régulière avant de s'accélérer significativement en 2020 suite à la crise sanitaire qui a dopé l'e-commerce. Les chiffres le confirment. La valeur ajoutée a progressé de 190.000 euros en 2016 à 430.000 euros en 2019. L'année suivante, elle a quasiment doublé, grimpant à plus de 830.000 euros. L'emploi a épousé la même courbe. "Nous étions quatre en 2015, nous sommes 30 aujourd'hui, souligne Mathieu Pichelin. A certaines périodes, comme lors des fêtes de fin d'année, nos équipes sont renforcées afin de préparer l'ensemble des colis à expédier. Le professionnalisme de nos collaborateurs contribue grandement à nos bons résultats." Gageons qu'avec l'essor du commerce électronique, Brain e-Log quittera rapidement la catégorie des petites Gazelles pour les moyennes.

Avec la récente crise sanitaire qui nous a frappés, l'e-commerce a connu un boom dont ont profité nombre d'entreprises déjà présentes sur ce canal ou qui ont su rapidement s'adapter. Derrière l'écran du site d'e-commerce s'affairent les travailleurs de l'ombre. Ils assurent l'acheminement des achats électroniques à bon port et en un temps de plus en plus court. Parmi ces logisticiens figure notre lauréate Brain e-Log. Implantée à Braine-le-Château, cette société fondée en 2002 est rachetée en 2015 par Mathieu Pichelin, Florent Roskam et Philippe de Wouters. Elle s'appelait alors S&K Consulting et était active plutôt dans le B to B. Les nouveaux actionnaires vont la rebaptiser Brain e-Log et l'élargir au B to C. Avec succès. "Nous avons décidé de nous spécialiser en logistique spécifiquement dédiée à l'e-commerce, explique Mathieu Pichelin. Nous stockons les produits, tels que des cosmétiques, compléments alimentaires ou encore textiles, de nos clients et les expédions chez leurs clients. Si nous sommes principalement actifs en Belgique et dans les pays limitrophes, nous expédions des colis dans le monde entier.""Back-office" du site internetBrain e-Log joue le rôle de back-office du site de ses clients qui peuvent ainsi se consacrer sur leur core business. "Nous sommes actifs dans un domaine en permanente évolution, enchaîne Mathieu Pichelin. Grâce aux outils dont nous disposons aujourd'hui, nous gagnons sans cesse en efficacité. Depuis l'achat sur le site de notre client à la livraison du colis, tout le processus est informatisé. Nous pouvons ainsi fournir à tout moment un inventaire quantitatif et qualitatif." La réussite de notre Gazelle repose sur son système informatique ainsi que sur ses espaces. A Braine-le-Château, Brain e-Log dispose d'un centre de stockage de 3.000 m2 qui est devenu exigu, croissance oblige. Se sont ajoutés depuis un centre à Saintes et deux à Wauthier-Braine permettant à notre Gazelle d'approcher les 20.000 m2.Entre 2016 et 2020, sa croissance a d'abord enregistré une progression régulière avant de s'accélérer significativement en 2020 suite à la crise sanitaire qui a dopé l'e-commerce. Les chiffres le confirment. La valeur ajoutée a progressé de 190.000 euros en 2016 à 430.000 euros en 2019. L'année suivante, elle a quasiment doublé, grimpant à plus de 830.000 euros. L'emploi a épousé la même courbe. "Nous étions quatre en 2015, nous sommes 30 aujourd'hui, souligne Mathieu Pichelin. A certaines périodes, comme lors des fêtes de fin d'année, nos équipes sont renforcées afin de préparer l'ensemble des colis à expédier. Le professionnalisme de nos collaborateurs contribue grandement à nos bons résultats." Gageons qu'avec l'essor du commerce électronique, Brain e-Log quittera rapidement la catégorie des petites Gazelles pour les moyennes.