Avec ADS H24, la Principauté réalise le tiercé gagnant de cette 21e édition des Gazelles en s'imposant dans les trois catégories. Et ici aussi, à l'instar des moyennes entreprises, c'est une liégeoise qui prend la place d'une liégeoise, en l'occurrence Mertens-Mathy couronnée l'an dernier mais qui disparaît totalement de nos classements cette année. Une absence, hélas, logique car cette société active dans l'événementiel a été frappée de plein fouet par la crise sanitaire en 2020. Mertens-Mathy n'a en effet quasiment pas pu travailler, les manifestations auxquelles elle collabore ayant été fortement réduites, voire tout simplement annulées. Notre lauréate, active dans le dépannage, a en revanche enregistré une forte progression depuis 2016. L'année dernière, elle a été fort sollicitée suite aux inondations qui ont dévasté la vallée de la Vesdre... et qui l'ont également directement concernée, son siège social situé à Chênée ayant été sinistré.

Comme l'année dernière, on note un fort renouvellement dans le classement puisque seule une Gazelle est encore présente pour cette édition. Il s'agit de Tigris Building Solutions, grossiste en matériaux de construction pour le parachèvement, qui progresse légèrement de la 12e à la 10e place. Quant aux nouvelles Gazelles, elles se caractérisent par des métiers complètement différents mais aussi par une belle répartition sur l'ensemble de la Wallonie, à l'exception du Luxembourg. On retrouve en effet 7 liégeoises, 5 hainuyères, 4 namuroises et 4 brabançonnes. Chiffres à comparer avec le millésime 2021 où deux provinces trustaient l'ensemble du classement: Liège (13) et le Hainaut (7). Si elles dominent toujours cette année, on voit cependant d'autres provinces émerger ainsi que quelques entreprises qui mettent en évidence certaines tendances.

Parmi celles-ci, pointons le développement régulier et solide d'une production alimentaire plus locale et durable, illustrée ici avec Paysans-Artisans. Coopérative de producteurs et de consommateurs implantée à Floreffe, elle soutient la petite paysannerie et le petit artisanat en commercialisant le fruit du travail de plus de 100 petits producteurs dans une dizaine de communes du Namurois. S'inscrivant dans une transition durable qui percole doucement, elle affiche clairement ses objectifs de changer la façon de produire, réinventer l'économie, retrouver de l'autonomie et du sens dans le travail. Dans un autre registre, soulignons la bonne santé de l'e-commerce, pouvant apparaître à maints égards contradictoire avec la durabilité, avec la castellobrainoise Brain e-Log qui assure la logistique de sites de vente en ligne. Enfin, signalons deux évolutions dans le domaine alimentaire: la progression du halal avec la boucherie El Kahina à Herstal et l'engouement non démenti pour les cuisines exotiques avec la bien nommée montoise Asie à Tik.

Avec ADS H24, la Principauté réalise le tiercé gagnant de cette 21e édition des Gazelles en s'imposant dans les trois catégories. Et ici aussi, à l'instar des moyennes entreprises, c'est une liégeoise qui prend la place d'une liégeoise, en l'occurrence Mertens-Mathy couronnée l'an dernier mais qui disparaît totalement de nos classements cette année. Une absence, hélas, logique car cette société active dans l'événementiel a été frappée de plein fouet par la crise sanitaire en 2020. Mertens-Mathy n'a en effet quasiment pas pu travailler, les manifestations auxquelles elle collabore ayant été fortement réduites, voire tout simplement annulées. Notre lauréate, active dans le dépannage, a en revanche enregistré une forte progression depuis 2016. L'année dernière, elle a été fort sollicitée suite aux inondations qui ont dévasté la vallée de la Vesdre... et qui l'ont également directement concernée, son siège social situé à Chênée ayant été sinistré.Comme l'année dernière, on note un fort renouvellement dans le classement puisque seule une Gazelle est encore présente pour cette édition. Il s'agit de Tigris Building Solutions, grossiste en matériaux de construction pour le parachèvement, qui progresse légèrement de la 12e à la 10e place. Quant aux nouvelles Gazelles, elles se caractérisent par des métiers complètement différents mais aussi par une belle répartition sur l'ensemble de la Wallonie, à l'exception du Luxembourg. On retrouve en effet 7 liégeoises, 5 hainuyères, 4 namuroises et 4 brabançonnes. Chiffres à comparer avec le millésime 2021 où deux provinces trustaient l'ensemble du classement: Liège (13) et le Hainaut (7). Si elles dominent toujours cette année, on voit cependant d'autres provinces émerger ainsi que quelques entreprises qui mettent en évidence certaines tendances.Parmi celles-ci, pointons le développement régulier et solide d'une production alimentaire plus locale et durable, illustrée ici avec Paysans-Artisans. Coopérative de producteurs et de consommateurs implantée à Floreffe, elle soutient la petite paysannerie et le petit artisanat en commercialisant le fruit du travail de plus de 100 petits producteurs dans une dizaine de communes du Namurois. S'inscrivant dans une transition durable qui percole doucement, elle affiche clairement ses objectifs de changer la façon de produire, réinventer l'économie, retrouver de l'autonomie et du sens dans le travail. Dans un autre registre, soulignons la bonne santé de l'e-commerce, pouvant apparaître à maints égards contradictoire avec la durabilité, avec la castellobrainoise Brain e-Log qui assure la logistique de sites de vente en ligne. Enfin, signalons deux évolutions dans le domaine alimentaire: la progression du halal avec la boucherie El Kahina à Herstal et l'engouement non démenti pour les cuisines exotiques avec la bien nommée montoise Asie à Tik.