Ce type de fraude "boiler room" consiste généralement à contacter des investisseurs potentiels, sans y être invité et souvent par téléphone, pour leur proposer d'acheter des actions ou d'autres produits financiers, rappelle la FSMA. Même si ces sociétés se présentent comme des prestataires de services agréés disposant d'un site web et de formulaires professionnels, il s'agit cependant d'une fraude et les produits ou services proposés sont fictifs ou sans valeur.

"En général, l'investisseur potentiel est attiré au moyen d'un premier investissement, d'un montant limité, qui s'avère très vite rentable. Par la suite, il lui est demandé d'investir chaque fois davantage. Lorsqu'il souhaite récupérer son argent, cela s'avère impossible sans versements complémentaires et/ou les nouveaux investissements commencent à être déficitaires. Au final, l'investisseur ne récupère jamais les montants investis", poursuit la FSMA.

Les sociétés en question

La mise en garde concerne les sociétés suivantes: Aaron Bret, Daiju Commodity Markets, Fraser Hammond, Hana Shizokua Trading, Nanto Sapporo Brokerage, Reed Cavendish Wealth Management, Royston Carr Asset Management, RWM Holdings, Saga Nagoya Securities, TSB Wealth et Wainwright Marks Management. La FSMA déconseille fortement de donner suite aux offres de services financiers de ces sociétés et d'effectuer tout versement sur un compte bancaire qu'elles communiqueraient.

Ce type de fraude "boiler room" consiste généralement à contacter des investisseurs potentiels, sans y être invité et souvent par téléphone, pour leur proposer d'acheter des actions ou d'autres produits financiers, rappelle la FSMA. Même si ces sociétés se présentent comme des prestataires de services agréés disposant d'un site web et de formulaires professionnels, il s'agit cependant d'une fraude et les produits ou services proposés sont fictifs ou sans valeur. "En général, l'investisseur potentiel est attiré au moyen d'un premier investissement, d'un montant limité, qui s'avère très vite rentable. Par la suite, il lui est demandé d'investir chaque fois davantage. Lorsqu'il souhaite récupérer son argent, cela s'avère impossible sans versements complémentaires et/ou les nouveaux investissements commencent à être déficitaires. Au final, l'investisseur ne récupère jamais les montants investis", poursuit la FSMA. La mise en garde concerne les sociétés suivantes: Aaron Bret, Daiju Commodity Markets, Fraser Hammond, Hana Shizokua Trading, Nanto Sapporo Brokerage, Reed Cavendish Wealth Management, Royston Carr Asset Management, RWM Holdings, Saga Nagoya Securities, TSB Wealth et Wainwright Marks Management. La FSMA déconseille fortement de donner suite aux offres de services financiers de ces sociétés et d'effectuer tout versement sur un compte bancaire qu'elles communiqueraient.