La part de Galapagos était encore supérieure de plus de 4% une petite heure après l'ouverture des échanges. Vendredi, elle avait déjà gagné près de 3% après avoir aussi reçu l'autorisation de mise sur le marché japonais du filgotinib.

La société du Bel20, dont le siège est à Malines, a annoncé la nouvelle de l'approbation européenne vendredi soir en compagnie de Gilead, le géant pharmaceutique américain avec lequel Galapagos a conclu un accord d'un milliard de dollars l'année dernière. Plus tôt dans la journée, le ministère japonais de la Santé avait également donné son feu vert au médicament antirhumatismal.

Jyseleca est le premier médicament de Galapagos à obtenir une approbation réglementaire. Il doit être utilisé pour traiter les adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère qui ont auparavant réagi insuffisamment ou sont intolérants aux médicaments rhumatoïdes plus traditionnels (DMARDs).

La part de Galapagos était encore supérieure de plus de 4% une petite heure après l'ouverture des échanges. Vendredi, elle avait déjà gagné près de 3% après avoir aussi reçu l'autorisation de mise sur le marché japonais du filgotinib. La société du Bel20, dont le siège est à Malines, a annoncé la nouvelle de l'approbation européenne vendredi soir en compagnie de Gilead, le géant pharmaceutique américain avec lequel Galapagos a conclu un accord d'un milliard de dollars l'année dernière. Plus tôt dans la journée, le ministère japonais de la Santé avait également donné son feu vert au médicament antirhumatismal. Jyseleca est le premier médicament de Galapagos à obtenir une approbation réglementaire. Il doit être utilisé pour traiter les adultes atteints de polyarthrite rhumatoïde modérée à sévère qui ont auparavant réagi insuffisamment ou sont intolérants aux médicaments rhumatoïdes plus traditionnels (DMARDs).