Une petite équipe de Mont-Saint-Guibert a développé une plateforme afin d'améliorer la détection précoce des pathologies chez les très jeunes enfants. L'équipement permet, via un bracelet connecté, de suivre huit paramètres (oxygénation, rythme cardiaque, etc.) et de détecter ainsi au p...

Une petite équipe de Mont-Saint-Guibert a développé une plateforme afin d'améliorer la détection précoce des pathologies chez les très jeunes enfants. L'équipement permet, via un bracelet connecté, de suivre huit paramètres (oxygénation, rythme cardiaque, etc.) et de détecter ainsi au plus tôt la moindre anomalie, y compris chez les prématurés. "Le bracelet peut aussi faire le lien entre l'hôpital et la maison pour éviter les rechutes", précise Jonathan Baut, le CEO de la medtech dans L'Echo. Il permet ainsi de d'améliorer le confort de vie des enfants malades et de leur famille. Cet équipement a été testé dans plusieurs hôpitaux belges, dont l'Hôpital Reine Fabiola. La société peut maintenant passer au stade des études cliniques et espère démarrer la commercialisation d'ici un an et demi ou deux. Pour financer ses études, Gabi SmartCare vient de lever 3 millions d'euros auprès d'Analis (société namuroise active dans les instruments scientifiques et le mobilier de labo), de la Région wallonne et de Noshaq. Les études seront menées simultanément en Europe et aux Etats-Unis. Gabi SmartCare fonde en effet beaucoup d'espoir sur le marché américain, notamment après avoir remporté le concours d'innovation du Children's National Hospital de Washington DC. La jeune entreprise est convaincue du potentiel de la médecine prédictive et personnalisée.