Continental, fabricant des pneus Uniroyal en Europe, avait introduit une action en référé contre la société pour non-respect d'une convention, assortie d'une astreinte (un total de 3 millions d'euros sur les 3 jours). Le tribunal de première instance de Verviers avait donné raison à Continental dans son ordonnance du 23 août 2013. Mais la décision avait été réformée le 20 mars 2014 à la suite d'une action en tierce opposition du Circuit de Spa Francorchamps, d'où l'appel interjeté par Continental. La cour d'appel vient de lui donner raison, mais sans toutefois lui accorder les 3 millions.

Continental, fabricant des pneus Uniroyal en Europe, avait introduit une action en référé contre la société pour non-respect d'une convention, assortie d'une astreinte (un total de 3 millions d'euros sur les 3 jours). Le tribunal de première instance de Verviers avait donné raison à Continental dans son ordonnance du 23 août 2013. Mais la décision avait été réformée le 20 mars 2014 à la suite d'une action en tierce opposition du Circuit de Spa Francorchamps, d'où l'appel interjeté par Continental. La cour d'appel vient de lui donner raison, mais sans toutefois lui accorder les 3 millions.