Formation: quelle vie après Euroskills ?

10/10/18 à 10:40 - Mise à jour à 10:43
Du Trends-Tendances du 04/10/18

Budapest accueillait la semaine dernière l'édition 2018 d'Euroskills, compétition où les meilleurs jeunes travailleurs de métier technique défendent les couleurs de leur pays. Un bon tremplin pour l'avenir ? D'anciens participants belges témoignent. Et leur avis est unanime.

Au fil des éditions, Euroskills et World-skills sont devenus les grands rendez-vous des métiers techniques. Tous les ans, de jeunes compétiteurs de maximum 25 ans s'y disputent le titre du meilleur professionnel de leur discipline, au niveau européen les années paires, et mondial les impaires. En 2018, l'événement continental se déroulait à Budapest. Une grosse vingtaine de Belges y défendaient nos couleurs. Considérés comme les " Jeux olympiques " des métiers techniques, Euroskills et Worldskills n'ont pas comme seul intérêt d'y décrocher éventuellement une jolie médaille. Participer à une telle compétition, c'est aussi un excellent moyen de s'assurer un bel avenir professionnel. Les anciens participants en savent quelque chose.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires