Ces propos de M. Fleming viennent soulager quelque peu le personnel de Ford Genk. Fin du mois passé, plusieurs analystes estimaient en effet que l'usine belge n'était désormais plus indispensable. La direction locale avait à l'époque démenti toute fermeture.

En juillet toujours, Ford a publié des chiffres catastrophiques pour le marché européen. La société travaille à des mesures structurelles mais une fermeture d'usine ne devrait pas faire partie des plans.

"Il y a de nombreuses façons de faire face à la surcapacité, sans avoir à fermer une usine", commentait John Fleming sur Automotive News. Il précisait que bien que le groupe perdait de l'argent en Europe, l'industrie continuera à progresser ces prochaines années dans le monde. "Un doublement est annoncé entre 2000 et 2020."

Trends.be, avec Belga

Ces propos de M. Fleming viennent soulager quelque peu le personnel de Ford Genk. Fin du mois passé, plusieurs analystes estimaient en effet que l'usine belge n'était désormais plus indispensable. La direction locale avait à l'époque démenti toute fermeture. En juillet toujours, Ford a publié des chiffres catastrophiques pour le marché européen. La société travaille à des mesures structurelles mais une fermeture d'usine ne devrait pas faire partie des plans. "Il y a de nombreuses façons de faire face à la surcapacité, sans avoir à fermer une usine", commentait John Fleming sur Automotive News. Il précisait que bien que le groupe perdait de l'argent en Europe, l'industrie continuera à progresser ces prochaines années dans le monde. "Un doublement est annoncé entre 2000 et 2020." Trends.be, avec Belga