Le groupe, qui avait annoncé en février qu'il prévoyait de consacrer plus de 22 milliards de dollars à la production de véhicules électriques d'ici 2025, a porté mercredi ce montant à 30 milliards de dollars, détaille un communiqué. Symbole de cette évolution: Ford a récemment présenté en grande pompe une version électrique de son populaire pick-up F-150, le véhicule le plus vendu aux Etats-Unis.

Quelque 70.000 clients ont déjà posé une option depuis l'ouverture des réservations, il y a tout juste une semaine. Le constructeur a déjà lancé la Mustang Mach-E, un SUV électrique, et prévoit de commercialiser dans les prochains mois une version électrique de sa camionnette Transit. Le groupe a aussi décidé de travailler sur ses propres batteries électriques: en plus de créer un centre de recherche et développement dédié à ce composant essentiel, Ford a récemment annoncé son intention de former une co-entreprise avec le groupe sud-coréen SK Innovation pour fabriquer des cellules et modules de batteries électriques aux Etats-Unis.

L'Agence internationale de l'énergie a récemment estimé que pour tenter de garder le réchauffement climatique sous contrôle, il fallait oublier dès "maintenant" tout projet d'exploration pétrolière ou gazière et ne plus vendre de voiture thermique neuve au-delà de 2035. Dans un monde confronté aux défis posés par le changement climatique, de nombreux constructeurs ont récemment engagé un tournant vers l'électrification des véhicules pour réduire les émissions polluantes. Le grand concurrent de Ford sur le marché américain, General Motors, s'est ainsi engagé en janvier à ne plus construire d'ici 2035 de voitures à moteur diesel ou essence.

Parmi les initiatives présentées mercredi par le groupe pour alimenter sa croissance, un plan baptisé "Ford+", le constructeur prévoit par ailleurs de créer une filiale de ventes de produits et services dédiée aux clients professionnels, entreprises et collectivités. "C'est notre plus grande opportunité de croissance et de création de valeur depuis qu'Henry Ford a commencé à produire en masse le Model T", a commenté le directeur général de l'entreprise, Jim Farley, qui a pris les commandes du groupe en octobre 2020.

Le groupe, qui avait annoncé en février qu'il prévoyait de consacrer plus de 22 milliards de dollars à la production de véhicules électriques d'ici 2025, a porté mercredi ce montant à 30 milliards de dollars, détaille un communiqué. Symbole de cette évolution: Ford a récemment présenté en grande pompe une version électrique de son populaire pick-up F-150, le véhicule le plus vendu aux Etats-Unis. Quelque 70.000 clients ont déjà posé une option depuis l'ouverture des réservations, il y a tout juste une semaine. Le constructeur a déjà lancé la Mustang Mach-E, un SUV électrique, et prévoit de commercialiser dans les prochains mois une version électrique de sa camionnette Transit. Le groupe a aussi décidé de travailler sur ses propres batteries électriques: en plus de créer un centre de recherche et développement dédié à ce composant essentiel, Ford a récemment annoncé son intention de former une co-entreprise avec le groupe sud-coréen SK Innovation pour fabriquer des cellules et modules de batteries électriques aux Etats-Unis. L'Agence internationale de l'énergie a récemment estimé que pour tenter de garder le réchauffement climatique sous contrôle, il fallait oublier dès "maintenant" tout projet d'exploration pétrolière ou gazière et ne plus vendre de voiture thermique neuve au-delà de 2035. Dans un monde confronté aux défis posés par le changement climatique, de nombreux constructeurs ont récemment engagé un tournant vers l'électrification des véhicules pour réduire les émissions polluantes. Le grand concurrent de Ford sur le marché américain, General Motors, s'est ainsi engagé en janvier à ne plus construire d'ici 2035 de voitures à moteur diesel ou essence. Parmi les initiatives présentées mercredi par le groupe pour alimenter sa croissance, un plan baptisé "Ford+", le constructeur prévoit par ailleurs de créer une filiale de ventes de produits et services dédiée aux clients professionnels, entreprises et collectivités. "C'est notre plus grande opportunité de croissance et de création de valeur depuis qu'Henry Ford a commencé à produire en masse le Model T", a commenté le directeur général de l'entreprise, Jim Farley, qui a pris les commandes du groupe en octobre 2020.