"En raison notamment de la baisse mondiale de la valorisation du secteur de l'e-commerce, le produit d'une éventuelle introduction en Bourse ou d'une vente de l'unique actif Ellos Group serait (...) nettement inférieur à ce qui est nécessaire pour rembourser les créanciers et rendre possible la relance durable engagée depuis mi-2020", précisent-ils. Depuis la faillite des activités de FNG au sein du Benelux (dont Brantano), la société suédoise de commerce électronique Ellos Group était la seule partie restante de FNG. L'ancien propriétaire restait un créancier important de FNG. Dans le contexte actuel, "la relance durable de FNG, qui était en cours depuis la mi-2020, est devenue impossible", indique-t-on. Les administrateurs ont donc décidé de déposer le bilan.

"En raison notamment de la baisse mondiale de la valorisation du secteur de l'e-commerce, le produit d'une éventuelle introduction en Bourse ou d'une vente de l'unique actif Ellos Group serait (...) nettement inférieur à ce qui est nécessaire pour rembourser les créanciers et rendre possible la relance durable engagée depuis mi-2020", précisent-ils. Depuis la faillite des activités de FNG au sein du Benelux (dont Brantano), la société suédoise de commerce électronique Ellos Group était la seule partie restante de FNG. L'ancien propriétaire restait un créancier important de FNG. Dans le contexte actuel, "la relance durable de FNG, qui était en cours depuis la mi-2020, est devenue impossible", indique-t-on. Les administrateurs ont donc décidé de déposer le bilan.