Le secteur des cars à longue distance, nationaux et internationaux, pourrait connaître de grands changements d'ici quelques mois, en Belgique et ailleurs en Europe. Un : Eurolines/isilines, longtemps leader historique du car international régulier, négocie son rachat par FlixBus. Deux : BlaBlaCar, champion du covoiturage, va lancer des services de bus dans le Benelux et en Allemagne, sous la marque BlaBlaBus.
...

Le secteur des cars à longue distance, nationaux et internationaux, pourrait connaître de grands changements d'ici quelques mois, en Belgique et ailleurs en Europe. Un : Eurolines/isilines, longtemps leader historique du car international régulier, négocie son rachat par FlixBus. Deux : BlaBlaCar, champion du covoiturage, va lancer des services de bus dans le Benelux et en Allemagne, sous la marque BlaBlaBus. Ainsi, deux sociétés devraient occuper une position de force dans le marché du car à longue distance. Ce dernier a connu un bouleversement à partir de 2013, lorsque l'Allemagne a libéralisé ce marché, suivie par la France en 2015, avec la loi Macron. Ces initiatives ont suscité la naissance de plusieurs nouveaux acteurs, surnommés les " cars Macron ". Leur rentabilité très difficile a provoqué une consolidation dont FlixBus, numéro un européen, est le principal bénéficiaire. Il a repris plusieurs acteurs comme Megabus Europe et Postbus (Allemagne) qui ont jeté l'éponge. Ce service basé à Munich, né en 2013, semble avoir trouvé la bonne formule. Il a modernisé le marché du car régulier avec des tickets bon marché vendus sur le Net (Web et applis), avec des véhicules peints en vert, dotés de wifi gratuit. Il a transporté plus de 40 millions de passagers en 2018, dans 28 pays. Sans posséder de cars. FlixBus vend les tickets et décide des destinations, tandis que des autocaristes locaux opèrent les lignes avec du matériel aux normes de la société. En négociant le rachat d'Eurolines/isilines, propriété de Transdev, FlixBus pourrait ajouter 5 millions de passagers de plus. Eurolines assure des lignes internationales, isilines, les liaisons longue distance françaises. BlaBlaCar marche sur les terres de FlixBus en absorbant Ouibus, un service de cars longue distance lancé par la SNCF en 2013, actif en France et à l'international, notamment sur la ligne Bruxelles-Paris. BlaBlaCar va lancer des BlaBlaBus qui vont prendre le relais des Ouibus à partir du deuxième trimestre. Ils vont d'abord s'attaquer au Benelux et à l'Allemagne, la base de FlixBus, avec 60 destinations. Ouibus avait été revendu par la SNCF en raison des pertes considérables que ce service a accumulées. BlaBlaCar cherche à recadrer son business model en proposant de recourir au car plutôt qu'au covoiturage pour les déplacements de centre-ville à centre-ville. Les deux offres seront bientôt disponibles sur la même application. BlaBlaCar reste toutefois très vague sur le détail du projet, car l'acquisition de Ouibus n'est pas encore finalisée. Lorsqu'elle le sera, la SNCF sera actionnaire de BlaBlaCar. L'énorme défi, pour ce dernier, sera de rentabiliser cette approche car/covoiturage face au rouleau compresseur FlixBus. Si les acquisitions convenues ou en négociations aboutissent, les deux concurrents seront les seuls acteurs de taille sur les marchés français et allemands, ainsi qu'en Belgique pour les trajets internationaux.