Après Delacre (2016), Kelsen (2019) et Fox's Biscuits (2020), le patron éponyme du groupe vient de conclure le rachat de Burton's, un fabricant britannique de biscuits de luxe qui était aux mains d'un fonds de pension canadien.

Cet achat, Ferrero l'a réalisé, comme les trois autres, via CTH Invest, un holding qu'il a fondé en Belgique, et non via le groupe (Nutella, Kinder, etc.). On parle d'un prix d'achat de 416 millions d'euros pour une société qui emploie 2.000 personnes et dispose de six unités de production au Royaume-Uni. Un ajout supplémentaire probable à la Fine Biscuits Company, la structure déployée il y a peu par CTH.

Après Delacre (2016), Kelsen (2019) et Fox's Biscuits (2020), le patron éponyme du groupe vient de conclure le rachat de Burton's, un fabricant britannique de biscuits de luxe qui était aux mains d'un fonds de pension canadien. Cet achat, Ferrero l'a réalisé, comme les trois autres, via CTH Invest, un holding qu'il a fondé en Belgique, et non via le groupe (Nutella, Kinder, etc.). On parle d'un prix d'achat de 416 millions d'euros pour une société qui emploie 2.000 personnes et dispose de six unités de production au Royaume-Uni. Un ajout supplémentaire probable à la Fine Biscuits Company, la structure déployée il y a peu par CTH.