L'autorité de la concurrence a ordonné la fermeture de certains magasins dans le cadre de la fusion entre Delhaize et Ahold (Albert Heijn).

Le magasin d'Eeklo devait initialement ouvrir ses portes cette semaine. Les 38 membres du personnel se sont vus proposer deux options: un licenciement, assorti de deux semaines d'indemnités, ou le maintien de l'emploi mais dans des établissements de Gand ou Bruges.

Le sort de quelque 400 employés sera discuté à partir de mercredi prochain.

L'autorité de la concurrence a ordonné la fermeture de certains magasins dans le cadre de la fusion entre Delhaize et Ahold (Albert Heijn).Le magasin d'Eeklo devait initialement ouvrir ses portes cette semaine. Les 38 membres du personnel se sont vus proposer deux options: un licenciement, assorti de deux semaines d'indemnités, ou le maintien de l'emploi mais dans des établissements de Gand ou Bruges.Le sort de quelque 400 employés sera discuté à partir de mercredi prochain.