La débandade des supermarchés traditionnels fait une publicité d'enfer aux hard discounters - pardon, aux smart discounters ! Dans les médias, leurs noms sont abondamment cités pour expliquer comment ces magasins ne cessent de grappiller des parts de marché à des Carrefour ou Delhaize. Ils auraient tort de ne pas en profiter. Les smart discounters communiquent massivement sur leur nouveau positionnement. Fini les hangars peu avenants. Lidl et Aldi embellissent leurs points de vente, misent à fond sur les produits frais et élargissent leur assortiment en introduisant quelques grandes marques. A grand renfort de publicité, les deux chaînes sont en train de gommer leur image bas de gamme.
...