"Le monde ne se met pas en équations ou en algorithmes comme les machines. Etre spécialiste de la prédiction de choses prévisibles me permet de comprendre que l'environnement humain est tout à fait imprévisible." Fabrice Brion, CEO d'I-Care, groupe actif dans la maintenance prédictive, est à peu près aussi démuni que tous les autres dans cette crise sanitaire.
...

"Le monde ne se met pas en équations ou en algorithmes comme les machines. Etre spécialiste de la prédiction de choses prévisibles me permet de comprendre que l'environnement humain est tout à fait imprévisible." Fabrice Brion, CEO d'I-Care, groupe actif dans la maintenance prédictive, est à peu près aussi démuni que tous les autres dans cette crise sanitaire. A peu près car, dans ce métier très digitalisé, l'essentiel des tâches s'accomplit à distance. "Le challenge pour nous, c'est plutôt au niveau commercial, confie le patron du groupe montois. Nous devons réinventer la relation avec les clients pour garder le contact et en démarcher de nouveaux." Le marketing digital et les réseaux sociaux suppléent alors les déplacements physiques ou les foires et salons. Au lieu de se déplacer à Dallas, Fabrice Brion a donné une conférence virtuelle. "L'avantage, c'est que l'on touche beaucoup plus de monde, tous ceux qui n'auraient pas fait le déplacement jusqu'au Texas, dit-il. L'inconvénient, c'est que le public peut plus facilement zapper une conférence qui l'intéresse moins. Mais pour moi, tout s'est bien passé. "Dans la période actuelle, l'agilité est le maître-mot. Cela ne signifie pas l'improvisation permanente mais la capacité à élaborer plusieurs scénarios et à choisir le bon, en fonction de la situation. "On peut comparer cela aux échecs, sourit Fabrice Brion. Vous préparez plusieurs plans et vous décidez finalement en fonction des coups de l'adversaire. Ici, ce sera en fonction de l'évolution de l'économie et des règles sanitaires. Il faut savoir être patient et ne pas décider immédiatement de choses qui ne doivent pas absolument être tranchées dans l'instant T. "Fabrice Brion ne doit pas trop mal se débrouiller au jeu d'échecs puisque I-Care est bien en ligne avec son objectif de croissance de 25% sur l'année 2020. "Et nous continuons à embaucher en moyenne une personne par semaine", conclut le patron de cette entreprise désormais forte de 400 travailleurs.