"De nouveaux horizons s'ouvrent. Une des principales compagnies au monde, ExxonMobil, va commencer à travailler sur le plateau russe et en eaux profondes", a déclaré M. Poutine, cité par les agences russes, lors d'une rencontre avec les dirigeants des deux groupes.

L'accord prévoit qu'"environ 3,2 milliards de dollars vont être dépensés dans l'exploration de blocs dans la mer de Kara (Arctique) et d'un bloc dans la mer Noire, qui sont parmi les zones offshore les plus prometteuses et les moins explorées dans le monde", précisent les deux groupes dans un communiqué conjoint.

Cet accord intervient quelques mois après que Rosneft, numéro un du pétrole en Russie, eut tourné la page sur une alliance stratégique avec le britannique BP pour explorer conjointement l'Arctique.

Trends.be avec Belga

"De nouveaux horizons s'ouvrent. Une des principales compagnies au monde, ExxonMobil, va commencer à travailler sur le plateau russe et en eaux profondes", a déclaré M. Poutine, cité par les agences russes, lors d'une rencontre avec les dirigeants des deux groupes. L'accord prévoit qu'"environ 3,2 milliards de dollars vont être dépensés dans l'exploration de blocs dans la mer de Kara (Arctique) et d'un bloc dans la mer Noire, qui sont parmi les zones offshore les plus prometteuses et les moins explorées dans le monde", précisent les deux groupes dans un communiqué conjoint. Cet accord intervient quelques mois après que Rosneft, numéro un du pétrole en Russie, eut tourné la page sur une alliance stratégique avec le britannique BP pour explorer conjointement l'Arctique. Trends.be avec Belga