Comme de nombreux entrepreneurs touchés par le coronavirus, Jean-Pierre Lutgen a vu son business s'arrêter du jour au lendemain. Les boutiques de montres Ice-Watch sont fermées et le CEO attend impatiemment la reprise de l'activité économique.

Pour faire tourner ses équipes et surtout, dit-il, "poser un acte citoyen", Jean-Pierre Lutgen vient de prendre une décision étonnante : "Nous allons produire 5 millions de masques chirurgicaux sous le nom Ice-Health, annonce fièrement le CEO d'Ice-Watch. Notre motivation est claire : aujourd'hui, tout le monde recherche des masques et nous mettons donc les mains dans le cambouis pour répondre à une demande claire. Je ne vois donc pas cela comme une diversification de notre business, mais bien comme un geste utile qui vise à participer aussi au redémarrage de l'économie et de la vie sociale en Belgique."

Livraison le 12 mai

Habitué à voyager entre la Belgique et la Chine pour la production de ses montres, le CEO d'Ice-Watch a profité de ses bureaux à Hong Kong et surtout de son vaste réseau commercial tissé depuis 25 ans pour trouver les meilleurs fabricants à des prix raisonnables. Concrètement, Jean-Pierre Lutgen s'apprête donc à acheter 5 millions de masques qui seront livrés en Belgique vers le 12 mai. L'homme d'affaires n'entend toutefois pas faire don de sa cargaison et suggère même certaines facilités fiscales. "Pour moi, il s'agit d'un investissement de près de 2 millions d'euros pour acheter ces masques et payer mes collaborateurs qui se sont lancés dans ce nouveau défi, argumente le patron d'Ice-Watch. Il est normal que je récupère cet argent, mais je demande surtout au gouvernement de supprimer toute taxe sur ces produits qui sont de première nécessité."

Faire baisser les prix

Selon Jean-Pierre Lutgen, la boîte de 50 masques chirurgicaux Ice-Health pourrait être vendue entre 20 et 29 euros hors TVA sur le marché belge. Mais avec les frais de transport et surtout la TVA à 29%, le prix pourrait grimper à 45 euros, ce qui reste toutefois compétitif dans le contexte actuel avec un prix de moins de 1 euro par masque. "Nous nous sommes mobilisés pour commander ces masques en grandes quantités, ce qui permet de faire baisser les prix et de rendre ces produits plus accessibles, conclut le CEO d'Ice-Watch. Le but, c'est aussi de rassurer les gens en mettant, sur la boîte, le nom Ice-Health qui fait penser à Ice-Watch car nous sommes connus pour notre sérieux et notre expertise."

Bientôt disponibles, ces masques chirurgicaux pourront être commandés en ligne par tout un chacun, mais les professionnels devront toutefois remplir un document pour les plus grosses commandes.

Comme de nombreux entrepreneurs touchés par le coronavirus, Jean-Pierre Lutgen a vu son business s'arrêter du jour au lendemain. Les boutiques de montres Ice-Watch sont fermées et le CEO attend impatiemment la reprise de l'activité économique. Pour faire tourner ses équipes et surtout, dit-il, "poser un acte citoyen", Jean-Pierre Lutgen vient de prendre une décision étonnante : "Nous allons produire 5 millions de masques chirurgicaux sous le nom Ice-Health, annonce fièrement le CEO d'Ice-Watch. Notre motivation est claire : aujourd'hui, tout le monde recherche des masques et nous mettons donc les mains dans le cambouis pour répondre à une demande claire. Je ne vois donc pas cela comme une diversification de notre business, mais bien comme un geste utile qui vise à participer aussi au redémarrage de l'économie et de la vie sociale en Belgique."Livraison le 12 maiHabitué à voyager entre la Belgique et la Chine pour la production de ses montres, le CEO d'Ice-Watch a profité de ses bureaux à Hong Kong et surtout de son vaste réseau commercial tissé depuis 25 ans pour trouver les meilleurs fabricants à des prix raisonnables. Concrètement, Jean-Pierre Lutgen s'apprête donc à acheter 5 millions de masques qui seront livrés en Belgique vers le 12 mai. L'homme d'affaires n'entend toutefois pas faire don de sa cargaison et suggère même certaines facilités fiscales. "Pour moi, il s'agit d'un investissement de près de 2 millions d'euros pour acheter ces masques et payer mes collaborateurs qui se sont lancés dans ce nouveau défi, argumente le patron d'Ice-Watch. Il est normal que je récupère cet argent, mais je demande surtout au gouvernement de supprimer toute taxe sur ces produits qui sont de première nécessité."Faire baisser les prixSelon Jean-Pierre Lutgen, la boîte de 50 masques chirurgicaux Ice-Health pourrait être vendue entre 20 et 29 euros hors TVA sur le marché belge. Mais avec les frais de transport et surtout la TVA à 29%, le prix pourrait grimper à 45 euros, ce qui reste toutefois compétitif dans le contexte actuel avec un prix de moins de 1 euro par masque. "Nous nous sommes mobilisés pour commander ces masques en grandes quantités, ce qui permet de faire baisser les prix et de rendre ces produits plus accessibles, conclut le CEO d'Ice-Watch. Le but, c'est aussi de rassurer les gens en mettant, sur la boîte, le nom Ice-Health qui fait penser à Ice-Watch car nous sommes connus pour notre sérieux et notre expertise."Bientôt disponibles, ces masques chirurgicaux pourront être commandés en ligne par tout un chacun, mais les professionnels devront toutefois remplir un document pour les plus grosses commandes.