Le géant immobilier chinois ultra-endetté Evergrande, a maintenant trouvé un accord pour le versement de 35,9 millions de dollars d'intérêts sur une obligation nationale. Néanmoins, il est toujours redevable d'un autre paiement de 83,5 millions de dollars sur une obligation offshore.

Le groupe a commencé à rembourser les investisseurs, de son activité de gestion de patrimoine, par le biais de biens immobiliers. Mais Evergrande n'a pas effectué les versements à au moins deux grandes banques alors que le groupe s'efforce de lever des fonds pour faire face à ses obligations.

Mais que fait donc Evergrande ?

En 1996, l'homme d'affaires chinois Hui Ka Yan a fondé le géant immobilier Evergrande, anciennement connu sous le nom de Hengda Group, à Guangzhou, dans le sud de la Chine. Actuellement, Evergrande Real Estate possède plus de 1 300 projets dans plus de 280 villes de Chine.

Mais le groupe Evergrande ne se limite pas au développement immobilier.

Ses activités vont de la gestion de patrimoine à la fabrication de voitures électriques, en passant par la production d'aliments et de boissons. Il possède même l'une des plus grandes équipes de football du pays, le FC Guangzhou.

M. Hui a été autrefois la personne la plus riche d'Asie et, bien qu'il ait vu sa fortune s'effondrer ces derniers mois, il possède toujours une fortune personnelle de plus de 10 milliards de dollars, selon Forbes.

Pourquoi Evergrande est-il en difficulté ?

Evergrande s'est développé de manière agressive pour devenir l'une des plus grandes entreprises de Chine et surtout en empruntant plus de 300 milliards de dollars.

L'année dernière, Pékin a instauré de nouvelles règles pour contrôler le montant de l'endettement des grands promoteurs immobiliers. Ces nouvelles mesures ont conduit Evergrande à devoir proposer ses biens immobiliers avec des remises importantes et ce afin de s'assurer que l'argent rentrait pour maintenir l'entreprise à flot.

Aujourd'hui, l'entreprise a du mal à faire face au paiement des intérêts de ses dettes colossales. Et c'est cette incertitude qui a fait chuter le cours de l'action d'Evergrande d'environ 80% cette année. Ses obligations ont également été déclassées par les agences de notation mondiales.

Pourquoi cela serait-il un choc en cas de faillite ?

Pour plusieurs raisons, les problèmes d'Evergrande sont importants.

Tout d'abord, de nombreuses personnes ont acheté des biens immobiliers au promoteur chinois, et ce avant même le début des travaux de construction. Ils ont versé des acomptes et pourraient potentiellement perdre cet argent si l'entreprise venait à être déclarée en faillite.

Il y a aussi les entreprises qui travaillent avec Evergrande. Ces entreprises, notamment les sociétés de construction et de conception, sans oublier les fournisseurs de matériaux, risquent de subir des pertes importantes en cas de faillite d'Evergrande, ce qui pourrait même les contraindre à déposer le bilan elles aussi.

La troisième est l'impact potentiel qu'une telle chute pourrait avoir sur le système financier chinois. "Les retombées financières seraient considérables. Evergrande a des dettes envers environ 171 banques nationales et 121 autres sociétés financières", a déclaré Mattie Bekink, de l'Economist Intelligence Unit (EIU), à la BBC.

Si Evergrande est en défaut de paiement, les banques et les autres prêteurs pourraient être contraints de revoir leurs conditions d'octroi de crédits. Cela pourrait conduire à ce que l'on appelle un resserrement du crédit, lorsque les entreprises ont du mal à emprunter de l'argent à des taux abordables.

Un resserrement du crédit serait une très mauvaise nouvelle pour la deuxième économie mondiale, car les entreprises, qui ne peuvent pas emprunter, ont du mal à se développer et, dans certains cas, ne peuvent pas poursuivre leurs activités.

Cela pourrait également décourager les investisseurs étrangers, qui pourraient considérer la Chine comme un endroit moins intéressant pour placer leur argent.

Evergrande est-il "trop gros" pour faire faillite ?

Les retombées potentielles, très graves, de l'effondrement d'une entreprise ultra-endettée, ont conduit certains analystes à suggérer que Pékin pourrait intervenir pour la sauver. C'est ce que pense Mattie Bekink, de l'EIU : "Plutôt que de risquer de perturber les chaînes d'approvisionnement et de mettre en colère les nombreux propriétaires, nous pensons que le gouvernement trouvera probablement un moyen de garantir la survie de l'activité principale d'Evergrande."

D'autres cependant n'en sont pas sûrs.

Dans un message, publié sur l'application de réseau social-messagerie en ligne, WeChat, Hu Xijin, rédacteur en chef du journal Global Times, média soutenu par l'État, a déclaré qu'Evergrande ne devait pas compter sur un renflouement du gouvernement et devait plutôt se sauver lui-même.

Cette déclaration s'inscrit également dans le cadre de l'objectif de Pékin de limiter l'endettement des entreprises, ce qui signifie qu'un renflouement aussi spectaculaire pourrait être considéré comme un mauvais exemple.

(source: BBC - traduction)

Le géant immobilier chinois ultra-endetté Evergrande, a maintenant trouvé un accord pour le versement de 35,9 millions de dollars d'intérêts sur une obligation nationale. Néanmoins, il est toujours redevable d'un autre paiement de 83,5 millions de dollars sur une obligation offshore.Le groupe a commencé à rembourser les investisseurs, de son activité de gestion de patrimoine, par le biais de biens immobiliers. Mais Evergrande n'a pas effectué les versements à au moins deux grandes banques alors que le groupe s'efforce de lever des fonds pour faire face à ses obligations.Mais que fait donc Evergrande ?En 1996, l'homme d'affaires chinois Hui Ka Yan a fondé le géant immobilier Evergrande, anciennement connu sous le nom de Hengda Group, à Guangzhou, dans le sud de la Chine. Actuellement, Evergrande Real Estate possède plus de 1 300 projets dans plus de 280 villes de Chine.Mais le groupe Evergrande ne se limite pas au développement immobilier.Ses activités vont de la gestion de patrimoine à la fabrication de voitures électriques, en passant par la production d'aliments et de boissons. Il possède même l'une des plus grandes équipes de football du pays, le FC Guangzhou.M. Hui a été autrefois la personne la plus riche d'Asie et, bien qu'il ait vu sa fortune s'effondrer ces derniers mois, il possède toujours une fortune personnelle de plus de 10 milliards de dollars, selon Forbes.Pourquoi Evergrande est-il en difficulté ?Evergrande s'est développé de manière agressive pour devenir l'une des plus grandes entreprises de Chine et surtout en empruntant plus de 300 milliards de dollars.L'année dernière, Pékin a instauré de nouvelles règles pour contrôler le montant de l'endettement des grands promoteurs immobiliers. Ces nouvelles mesures ont conduit Evergrande à devoir proposer ses biens immobiliers avec des remises importantes et ce afin de s'assurer que l'argent rentrait pour maintenir l'entreprise à flot.Aujourd'hui, l'entreprise a du mal à faire face au paiement des intérêts de ses dettes colossales. Et c'est cette incertitude qui a fait chuter le cours de l'action d'Evergrande d'environ 80% cette année. Ses obligations ont également été déclassées par les agences de notation mondiales.Pourquoi cela serait-il un choc en cas de faillite ?Pour plusieurs raisons, les problèmes d'Evergrande sont importants.Tout d'abord, de nombreuses personnes ont acheté des biens immobiliers au promoteur chinois, et ce avant même le début des travaux de construction. Ils ont versé des acomptes et pourraient potentiellement perdre cet argent si l'entreprise venait à être déclarée en faillite.Il y a aussi les entreprises qui travaillent avec Evergrande. Ces entreprises, notamment les sociétés de construction et de conception, sans oublier les fournisseurs de matériaux, risquent de subir des pertes importantes en cas de faillite d'Evergrande, ce qui pourrait même les contraindre à déposer le bilan elles aussi.La troisième est l'impact potentiel qu'une telle chute pourrait avoir sur le système financier chinois. "Les retombées financières seraient considérables. Evergrande a des dettes envers environ 171 banques nationales et 121 autres sociétés financières", a déclaré Mattie Bekink, de l'Economist Intelligence Unit (EIU), à la BBC.Si Evergrande est en défaut de paiement, les banques et les autres prêteurs pourraient être contraints de revoir leurs conditions d'octroi de crédits. Cela pourrait conduire à ce que l'on appelle un resserrement du crédit, lorsque les entreprises ont du mal à emprunter de l'argent à des taux abordables.Un resserrement du crédit serait une très mauvaise nouvelle pour la deuxième économie mondiale, car les entreprises, qui ne peuvent pas emprunter, ont du mal à se développer et, dans certains cas, ne peuvent pas poursuivre leurs activités.Cela pourrait également décourager les investisseurs étrangers, qui pourraient considérer la Chine comme un endroit moins intéressant pour placer leur argent.Evergrande est-il "trop gros" pour faire faillite ?Les retombées potentielles, très graves, de l'effondrement d'une entreprise ultra-endettée, ont conduit certains analystes à suggérer que Pékin pourrait intervenir pour la sauver. C'est ce que pense Mattie Bekink, de l'EIU : "Plutôt que de risquer de perturber les chaînes d'approvisionnement et de mettre en colère les nombreux propriétaires, nous pensons que le gouvernement trouvera probablement un moyen de garantir la survie de l'activité principale d'Evergrande."D'autres cependant n'en sont pas sûrs.Dans un message, publié sur l'application de réseau social-messagerie en ligne, WeChat, Hu Xijin, rédacteur en chef du journal Global Times, média soutenu par l'État, a déclaré qu'Evergrande ne devait pas compter sur un renflouement du gouvernement et devait plutôt se sauver lui-même.Cette déclaration s'inscrit également dans le cadre de l'objectif de Pékin de limiter l'endettement des entreprises, ce qui signifie qu'un renflouement aussi spectaculaire pourrait être considéré comme un mauvais exemple.(source: BBC - traduction)